Tensions Teke-Yaka : « Kwamouth, c’est la porte d’entrée de Kinshasa, l’autorité doit faire quelque chose pour débloquer la situation… » (Ambongo)

À l’issue de sa mission apostolique effectuée dans le Grand Bandundu pour prêcher la paix entre fils et filles des provinces issues du déménagement, le Cardinal Fridolin Ambongo a interpellé les autorités compétentes sur la recrudescence de la situation qui pourrait atteindre Kinshasa, la capitale.

Selon ce prélat catholique, Kwamouth où sévit la grave crise intercommunautaire entre les peuples Teke et Yaka « est une porte d’entrée de Kinshasa ».

« L’autorité du pays doit faire quelque chose pour que cette situation puisse se débloquer. N’oubliez pas que Kwamouth, c’est la porte d’entrée de Kinshasa », prévient le Cardinal Fridolin Ambongo qui lors de la mission évangélique, a dit une messe d’action de grâce pour prêcher la paix et le vivre ensemble.


Après Yumbi dans le Mai-Ndombe, cette partie du pays vit une nouvelle crise. Face aux décès et aux dégâts matériels importants déjà enregistrés, les autorités du pays continuent à dénoncer « une main noire ».

Malgré la mission gouvernementale menée dans ce coin de la République, le confit demeure vif empêchant même aux écoliers de reprendre le chemin de l’école. Même les activités commerciales avaient été paralysées suite à la suspension du trafic Bandundu-Kinshasa à cause de l’insécurité.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires