Attentat dans une salle de cinéma à Butembo : L’armée « dénonce l’infiltration de la population par l’ennemi de la paix »

 

Dans une sortie médiatique mercredi 5 septembre 2022, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont dénoncé ce qu’ils qualifient d’ « infiltration de la population par les inciviques » qu’elles soupçonnent être des béquilles des djihadistes des ADF (Forces Démocratiques Alliées), depuis les récentes manifestations exigeant le départ de la MONUSCO (Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation au Congo).

Le capitaine Anthony Mwalishayi, porte-parole des opérations Sokola un (1) grand Nord qui l’a confirmé devant la presse, justifie ses propos du fait que, depuis la tenue de ces manifestations, la criminalité a élu domicile dans la ville commerciale de Butembo (Nord-Kivu).

Appelant la population à ne pas se laisser faire par qui que ce soit, le capitaine Anthony Mwalishayi rappelle celle-ci à la vigilance tout azimut afin de barrer la route à toute conjuration de l’ennemi.

Lire aussi  RDC : L'insécurité au Nord-Kivu et Ituri au centre des échanges entre l'état-major de l'armée et trois députés nationaux

Il demande, dans le même temps, à la population du Nord-Kivu à reprendre conscience pour que la paix soit une réalité. Le porte-parole des opérations Sokola 1 martèle que « la collaboration civilo-militaire demeure d’une importance capitale, car en aucun jour, l’armée marchera sur l’ennemi sans l’accompagnement de la population ».

Lundi 3 septembre dernier, plus de sept (7) personnes ont été blessées lors de l’explosion d’une bombe artisanale dans une salle de cinéma, déposée par des inconnus à Butembo.

JC Mbafumoja, à Beni

 

Lire aussi

Les plus populaires