Menace de balkanisation, qui en veut aux congolais ?

 

C’est le sujet phare des conversations dans les salons huppés de la ville haute. La menace de balkanisation vieille des plusieurs années continue de penser sur la République Démocratique du Congo, RDC. Elle se précise du jour au lendemain.

Alors premier ministre, le combat contre la partition du Congo, fut l’un des fléaux auxquels Lumumba et ses pairs nationalistes s’attaquerent. Des puissances occidentales ont toujours eu des visées de morcellement du plus riche Etat d’Afrique dans le but inavoué de s’emparer du produit de son sous sol principalement de ses minerais rares ailleurs.

Hélas que ce projet odieux bénéficie de la complicité de certains fils du pays. À ce jour, plus rien ne cache la précision morcellement tant rêvé du Congo. L’insécurité dans la partie Est, le déploiement des militaires rwandais le long de frontières avec la République centrafricaine et la situation dans l’ex- Bandundu, concourent à la déstabilisation du pays de Lumumba laissant le chemin libre à la balkanisation.

Lire aussi  RDC : Vital Kamerhe pourrait avoir été victime d’un empoisonnement, sa vie ne tient plus qu'à un fil!

Selon des sources, le projet vise de dépiecer le Congo en quatre morceaux. Chaque partie dotée de ses richesses. Notamment, l’Est, l’Ouest, Nord et Sud. Face à cette menace devenue alarmante, le peuple congolais a l’obligation de défendre la patrie en danger. Mettre de côté le tribalisme, le régionalisme au nom de l’intérêt national. Dénoncer le cas échéant les suspects. S’armer d’un sursaut de patriotisme exceptionnel.

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires