État de siège au Nord-Kivu : l’armée dénonce l’instrumentalisation de la société civile par les hommes politiques ( Sylvain Ekenge)

 

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo ( FARDC), réagissant sur la situation sécuritaire dans la province du Nord-Kivu ces jours, ont dans une interview accordée à la Radio France Internationale (RFI) dénoncé la manipulation de la société civile par les hommes politiques mal intentionnés.

Selon le général Sylvain Ekenge, porte-parole du gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, « les acteurs de la société civile du Nord-Kivu qui critiquent l’état de siège sont manipulés soit instrumentalisés, par les politiques « .

A l’en croire, « si quelqu’un veut savoir le bilan exact de l’état de siège, il n’a qu’à poser la question aux gens qui travaillent dans l’administration ». Il précise que « durant cette période exceptionnelle de l’état de siège, les recettes de la province ont été doublées ».


« Si vous voulez avoir le bilan de l’état de siège, posez la question aux gens qui travaillent dans l’administration. D’ailleurs pendant cette période, les recettes de la Province ont doublé contrairement au règne civil « , ajoute-t-il.

Lire aussi  Nord-Kivu : Plus de 30 morts dans une double attaque de DAECH-RDC à Beni

Le général Sylvain a à l’occasion confirmé que la situation sécuritaire est stable et ce, sur l’ensemble de la province du Nord-Kivu. Il dresse plusieurs avancées sur le plan de la sécurité dans la ville de Goma et ses environs et reconfirme la détermination des éléments de l’ordre et de sécurité engagés sur le champ.

JC Mbafumoja, à Beni

 

Lire aussi

Les plus populaires