Grèves des opérateurs économiques à Butembo : Les officines pharmaceutiques restent fermées au centre ville

 

Les conséquences de la grève de sept (7) jours, décrétée par les opérateurs économiques de la ville de Butembo, pour décrier la persistance de l’insécurité sur différents tronçons routiers de la province du Nord-Kivu, se font sentir.

Au cours d’une ronde, effectuée par ACTU7.CD ce jeudi 23 octobre 2022, il a été constaté qu’à ce deuxième jours, même les portes des officines pharmaceutiques sont restées fermées à leur quasi-totalité, ce qui inquiète la population. Les commerçants exigent que les villes de Beni, Butembo et le territoire de Lubero soient déclarées des « zones sinistrées » et que cesse la multiplicité des taxes illégales au marché par certains agents de l’administration.

Quelques Bubolais, qui s’en insurgent, appellent le Gouvernement congolais à « vite répondre aux revendications des opérateurs économiques avant que le pire ne s’observe, car sept (7) jours, c’est vraiment trop ». Ils pensent que les maisons pharmaceutiques « peuvent d’ailleurs ouvrir les portes afin de sauver les vies humaines en attendant les nouvelles décisions ».


Mardi 11 octobre dernier, les opérateurs économiques ont décrété sept (7) jours sans activités économiques sur l’ensemble des villes de Beni, Butembo et du territoire de Lubero.

JC Mbafumoja, à Beni

 

Lire aussi

Les plus populaires