Beni : Des médecins dans la rue pour dénoncer l’insécurité persistante et condamner le décès de l’un de leurs brûlé vif dans une attaque rebelle

Les professionnels de la santé, médecins de la ville et du territoire de Beni (Nord-kivu) sont descendus dans la rue ce lundi 24 octobre 2022 pour décrier l’attaque du village Maboya, groupement Malio, chefferie de Bashu, incursion pendant laquelle un docteur traitant au centre de santé catholique de Maboya a été brûlé vif.

Sur le boulevard Nyamwisi, les hommes et femmes, porteurs de la blouse blanche ont pas pesant progressé vers la mairie, où un mémorandum a été lu et déposé.

Ils plaident pour leur sécurité en cette période d’insécurité, caractérisée par des morts et incendies des maisons, véhicules de la paisible population par la nébuleuse ADF ( Forces Démocratiques Alliées) et différents groupes armés.


Lors de l’attaque ADF à Maboya, une sœur religieuse catholique, médecin à l’hôpital de Maboya a été brûlée vive alors qu’elle montait la garde. Le même jour, environ neuf (9) civils ont été tués à la machette par ces djihadistes. Après les échanges des tirs, l’armée avait annoncé la neutralisation de quatre (4) combattants ADF.

Lire aussi  Ituri : Six criminels et des armes présentés à la presse par les autorités policières

JC Mbafumoja, à Beni

Lire aussi

Les plus populaires