Kinshasa et ses multiples défis, Ngobila essoufflé ?

 

La dernière pluie qui s’est abattue lundi 24 octobre, a eu le mérite d’illustrer le chaos qui dicte en permanence sa pensée à Kinshasa.

La ville dans l’eau, une situation intenable tant le vieillissement de ses communes a atteint le comble. Plusieurs quartiers emportés par les eaux de pluie en furie par manque de canalisations appropriées. Piétons et véhicules été pris au dépourvu. Certaines personnes ont frôlé la mort du fait des fils électriques dénudés. Les tas d’immondices qui jonchent les différentes avenues de Kinshasa dégageant une odeur nauséabonde ont fini par se déverser dans l’eau stagnante. Une tragédie qui ne dit pas son nom.

Cela n’est qu’un aspect du mal kinois, des slogans flatteurs ont fini par désillusionner leurs auteurs. La ville se meurt de sa plus belle mort sans que les autorités provinciales lui viennent au secours. Drôle, lorsqu’on sait que les différents programmes annoncés pour la salubrité n’ont donné aucun résultat probant. Plusieurs défis sont loin de connaître un début de solution faute de volonté politique. Des analystes se posent la question de savoir pourquoi cet essoufflement dans le chef de la plus haute autorité de la ville qui aussitôt à la tête de la capitale, a promis monts et merveilles aux kinois?

Lire aussi  Opération "Kin Bopeto" : Vive polémique autour des tracteurs d' "occasion achetés et repeints par l'Hôtel de ville"

D’aucuns se souviendront de la réclamation faite au tour de l’opération « Kin bopeto » qui brusquement s’est éteinte. Des observateurs avertis avaient à son temps crié à une initiative mort-née sans être suivis. Plusieurs semaines plutard, Kinshasa continue de sombrer dans la crasse, l’insécurité, l’obscurité et le manque d’eau potable, de routes délabrées, des embouteillages monstres, des constructions anarchiques, des érosions ça et là, le banditisme urbains, etc…

Le grand jour n’est pas pour demain, confie un analyste. « Le gouverneur Ngobila pioche dans le néant laissant sa cible de côté par manque d’une vision axée sur les résultats », conclut le document.

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires