Affrontements FARDC-M23/RDF à Rutshuru : Les hôpitaux désertés par le personnel soignant (SYNAMED)

 

Depuis la reprise des combats entre les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et les rebelles du mouvement du vingt-trois mars (M-23) soutenus par le Rwanda, les médecins désertent de plus en plus les centres de santé, craignant pour leur sécurité.

L’alerte est livrée à la presse par le président du Syndicat National des Médecins (SYNAMED) section de Rutshuru. Selon le Docteur Bernard Dibala, il s’agit essentiellement des hôpitaux de Rwanguba, Rugari, Ntamugega et Karambi.

Ce professionnel de santé plaide, par ailleurs, pour la sécurisation totale des médecins afin qu’ils assument leur tâche comme il le faut.


Le personnel de la santé dans la partie Est de la République Démocratique du Congo est exposé ces jours à toutes sortes de traitement inhumain. Les uns sont tués, calcinés, les autres kidnappés, ce qui impacte négativement sur la bonne prise en change sanitaire de la population.

JC Mbafumoja, à Beni

 

Lire aussi

Les plus populaires