Dossier 21.000$ : Fin des auditions de Sesanga et Kasekwa, la commission mise en place remet son rapport au bureau de l’Ass. Nat. avant son débat en plénière

La commission spéciale mise en place par l’Assemblée Nationale pour entendre les députés nationaux Delly Sesanga et Jean-Baptiste Kasekwa sur l’affaire 21.000 dollars des émoluments mensuels des Députés nationaux, a fini son travail. Pendant 2 jours, soit du 08 au 09 novembre, cette commission dirigée par le Député national Prospère Tunda a auditionné tour à tour, le président du parti politique Envol et son collègue de l’ECIDé (LAMUKA) sur des faits relatifs aux salaires élevés des élus nationaux.

Selon le président de cette commission, les travaux étant fini, le rapport final sera déposé au bureau de la chambre basse du parlement. Ce rapport sera, selon lui débattu en plénière afin de lever les décisions, « car il n’appartient pas à la commission de décider, conformément au règlement intérieur de l’Assemblée Nationale ».

Devant la presse, Delly Sesanga qui comme son collègue, « court le risque d’être invalidé » est resté droit sur ses bottes.


« (…) Nous avons pris l’engagement de bâtir un État de droit. Cet État de droit que nous voulons rime avec la vérité (…) », a-t-il dit.

Il estime avoir mis à la disposition de cette commission « les éléments nécessaires qui prouvent qu’avec les mécanismes des invisibles, un député national peut arriver à 21.000$ », comme l’a dénoncé Martin Fayulu.

De son côté, le bureau Mboso continue à menacer ces élus d’invalidation. Pendant ce temps, Martin Fayulu qui a été le premier à le dénoncer a appelé l’Assemblée Nationale « d’arrêter d’intimider Delly Sesanga, Jean-Baptiste Kasekwa » et insiste sur la réduction de train de vie des institutions.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires