UDPS Tshisekedi : le poste de secrétaire général est vacant (Wakuenda)

Le parti présidentiel serait-il entré dans une nouvelle zone de turbulences après l’affaire Kabund ? Une question valide au regard des bruits indigestes en provenance du quartier général de l’ex fille aînée de l’opposition.

En effet, Victor Wakuenda de la Convention Démocratique du Parti, CDP a annoncé la révocation de l’actuel secrétaire général Augustin Kabuya de ses fonctions. Il accuse ce dernier de bloquer le bon fonctionnement du parti. Wakuenda se base sur plusieurs rapports et plaintes des différentes branches de l’UDPS qu’il a déjà reçus.

De ce qui précède, des analystes s’interrogent sur l’opportunité de la décision de Wakuenda à une année des joutes électorales. Au pouvoir depuis 2019, l’UDPS/ Tshisekedi est constamment soumise à des tempêtes qui démontrent combien l’après son géniteur Étienne Tshisekedi d’heureuse mémoire, la stabilité est loin d’être conquise. Des observateurs évoquent une crise de leadership, maladie commune des formations politiques congolaises qui peinent toujours à survivre après la disparition de leurs leaders.


Interrogé sur sa révocation, Augustin Kabuya dit reconnaître la vacance du poste mais ironise en demandant à son tombeur de désigner un remplaçant. Une manière certes de parler mais les esprits avertis sont loin d’être convaincus du retour à la normale des choses sans l’intervention de Félix Tshisekedi. La maison UDPS brûle. Depuis que l’organisation du congrès devant désigner les nouveaux animateurs du parti au besoin confirmer la candidature de Félix Tshisekedi à la prochaine présidentielle traine à se matérialiser, la Convention Démocratique du Parti que pilote Victor Wakuenda ne désarme pas. Seulement, se demande – t- on jusqu’où ira – t- il? Vivement une réponse.

Zamenga Odimbale

Lire aussi

Les plus populaires