Nord-Kivu : Un acteur de la société civile tué par des bandits armés à Lubero

 

Le président du noyau de la société civile, forces vives du groupement Mbulye, dans la chefferie des Batangi, au sud du territoire de Lubero (Nord-Kivu) a été tué dans son village, à Kivale, par des porteurs d’armes blanches dans la soirée de mercredi 16 novembre.

Selon la coordination territoriale de la société civile de Lubero, la victime a été tuée par coup de poignard. Son président Georges Katsongo affirme que cet acteur de la société civile serait tué pour ses régulières interventions dans la résolution pacifique des conflits coutumiers dans la zone.

« C’était un acteur de la société civile très dynamique dans ses actions et qui essayait de recadrer la population du groupement Mbulye d’une manière générale et de son village de Kivale en particulier. Nous sommes profondément touché par cet effet. Nous pensons que comme la contrée est dérangée par des conflits de tout genre, surtout des conflits de pouvoir coutumier ainsi que les conflits fonciers, ce sont ces genres de conflits qui peuvent être à la base de cet assassinat. En tant qu’acteur de la société civile, il cherchait comment réconcilier les tendances qui sont toujours en conflit (…) », a-t-il expliqué.


Les forces vives coordination du territoire de Lubero exigent que des enquêtes soient déclenchées afin que les auteurs de ce meurtre soit le plutôt dénichés. Elles demandent également aux autorités compétentes de garantir une sécurité aux activistes des droits humains qui subissent des menaces dans la région.

Didy Vitava

 

Lire aussi

Les plus populaires