Désenclavement de Mont Ngafula : Les Jeunes Congolais pour le Développement proposent 5 axes à Ngobila et Godé Mpoyi

La commune de Mont Ngafula doit impérativement présenter un nouveau visage. Son désenclavement agace de plus en plus les jeunes de cette zone de la capitale congolaise. Réunis au sein de JCD (Les Jeunes Congolais pour le Développement), ces jeunes se sont décidés de saisir les autorités de la ville de Kinshasa pour leur faire part de leurs solutions pour sortir leur commune du gouffre.

Par le moyen d’une correspondance adressée au Gouverneur de Kinshasa Gentiny Ngobila et au Président de l’Assemblée provinciale Godé Mpoyi en début de ce mois, les JCD, par le biais de leur coordonnateur Chadrack Ngwala, présente un projet qu’ils ont réalisé intitulé « 5 axes prioritaires pour le développement de Mont-Ngafula ».

Le premier axe consiste à créer des routes secondaires à Matadi-Kibala et Matadi-Mayo, mais aussi la construction du boulevard Mandela. Cet axe dont le pré-financement doit se faire par des partenaires, pourra aider à désengorger les routes principales, souvent frappées par des embouteillages monstres. Ceci devra éventuellement réduire des cas d’accident de route.


Matadi-Kibala, Mitendi, Cité Pumbu, Mbudi et le Marché Parking ont tous besoin des marchés modernes. C’est essentiellement cela le contenu du deuxième axe de ce projet des jeunes des Mont-Ngafula. Aussi, les JCD récommandent, en guide du 3e axe, la mise en place d’une brigade composée de cent (100) jeunes pour freiner l’évolution des têtes d’érosion qui ôtent la quiétude aux populations de cette commune.

À Mont-Ngafula, la population éprouve de nombreux besoins sur le plan sanitaire et d’éducation scolaire de qualité, et à coût abordable. C’est dans cette optique que cette organisation juvénile conduite par Chadrack Ngwala plaide, dans le cadre de leur 4e axe, à la construction d’une école et d’un centre de santé de référence de Mont-Ngafula.

Comme dans plusieurs communes, Mont-Ngafula n’est pas du tout épargnée des difficultés d’eau de la REGIDESO. Comme alternative, l’on recourt souvent dans des eaux de forage. C’est également l’alternative proposée dans le 5e axe du projet des Jeunes Congolais pour le Développement. Ces forages, à en croire ce document, doivent être installés à Kindele, Mitendi, Plateau et Mama Yemo.

Précisons cependant que ces quatre (4) derniers axes seront financés par les recettes de la commune, selon cette correspondance déposée sur la table de Gentiny Ngobila et Godé Mpoyi.

La balle est maintenant dans le camp des autorités provinciales qui doivent évaluer ces propositions avant de voir quelle suite y réservée.

Patrick Nguwo

Lire aussi

Les plus populaires