RAM/10e restitution des téléphones : Une dizaine d’appareils mobiles volés, restitués à leurs propriétaires

La Commission Permanente de Suivi des Victimes de Vol des Appareils Mobiles en République Démocratique du Congo (COPSVAM), a procédé mardi 22 novembre 2022, à la restitution d’une dizaines des téléphones volés à leurs propriétaires.

La cérémonie de remise s’est faite au Casier Judiciaire, en présence du coordonnateur adjoint de la commission Leon Panzu. Les propriétaires présents à cette remise étaient satisfaits de retrouver leurs téléphones perdus depuis quelques semaines, voire plusieurs mois.

Ayant récupéré ses deux téléphones auprès du Colonel Jean Romain Kalemba de la commission, Mme Mbuluyo Sanzy Souzi n’a pas caché sa satisfaction. « J’avais perdu mes deux téléphones de marque Iphone 11 et 13 le 25 mars 2022 lors du match RDC-Maroc au stade des Martyrs, je suis allée me plaindre au casier judiciaire le jour suivant grâce aux conseils d’un monsieur qui connais des personnes qui avaient témoigné avoir retrouvé leurs téléphones et grâce à la commission COPSVAM. je suis heureuse de témoigner comme eux etJe remercie sincèrement le gouvernement de la République Démocratique du Congo pour cet exploit », a-t-elle déclaré


« Mon frère qui était informé du travail de la COPSVAM m’a emmené au casier judiciaire où j’ai porté plainte et rempli un formulaire. Aujourd’hui soit un mois après, ils m’ont appelé pour récupérer mon téléphone », déclare une autre qui a récupéré son téléphone.

« Je me suis fait voler mon sac et 300$ de frais academique au niveau de huilerie, pendant que je partais à l’université. Une amie m’a orientée au COPSVAM, lorsqu’elle m’a parlé de la Police judiciaire, je m’y suis rendue en remplissant toutes les formalités, 5 mois après le vol, je viens de recuperer mon telephone », souligne une autre personne tout en encourageant le travail de la COPSVAM.

Esther Bagenza Shizungu, s’est fait volé son téléphone de marque Iphone 7 dans un taxi pendant qu’elle partait à l’université catholique.
« Je me suis rendue compte que je n’avais plus mon téléphone lorsque je suis descendue du taxi. Je suis allée adresser la plainte au niveau de la coordination de la Police judiciaire au bâtiment ex-casier judiciaire. 2 mois et demi après, la commission m’appelle.

Dans le lot des téléphones retrouvés, se trouve un téléphone ramassé de marque techno Spark dont le propriétaire semble avoir peur de récupérer malgré les nombreux appels de la commission.

La COPSVAM lance un appel vibrant de sorte que ceux qui ramassent les téléphones qui ne les appartiennent pas les dépose auprès de la Direction de télécommunication et nouvelles Technologie de la police Judiciaire (DTNT) au local 22 et 23.

« Nous avons reçu un téléphone ramassé que quelqu’un de bonne foi est venu déposer à la DTNT. Ceux qui laissent tomber leurs téléphones doivent venir sans peur lorsqu’on les appelle parce qu’on doit les identifier puis on va restituer les téléphones. Un taximen peut se retrouver dans sa voiture avec un téléphone oublié, il a l’obligation de venir le déposer à cette meme direction, on va les identifier mais on ne va pas les soupçonner. Les gens de bonne foi ne doivent pas avoir peur », précise le commissaire Roger Nsonsa du département d’etude et planification et membre de la commission.

Pour rappel, il s’agit d’une 10e restitution des appareils depuis la mise en place de la COPSVAM. Plus de 100 téléphones ont déjà été restitués.

Cette innovation est rendue possible grâce à la Commission Permanente de Suivi des Victimes du vol des Appareils Mobiles (COPSVAM) qui a été mise en place par l’arrêté ministériel numéro CAB/MIN/ PTNTIC/ AKIM/KL/KBS/002/2022 du 21/01/2022 du Ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles technologies de l’Information et de la Communication (PTNTIC), Augustin Kibassa Maliba.

CP

Lire aussi

Les plus populaires