RDC – Mines et hydrocarbures : La société civile bientôt en semaine de mines pour un renforcement des capacités en vue de mener des plaidoyers puissants au Gouvernement

 

Les acteurs de la société civile de la RDC devraient être solidement outillés sur les rouages des secteurs minier et des hydrocarbures du pays afin de mener des plaidoyers puissants à l’endroit des décideurs, pour que les ressources naturelles profitent pleinement aux congolais, mais aussi pour mettre fin aux magouilles qui l’entachent. C’est principalement cela le bien fondé de la semaine de mines congolaises qui se tiendra du 29 novembre au 1er décembre au bâtiment Territoriale, dans la salle Kahuzi Biega, sur le boulevard Triomphal.

« Comprendre et s’approprier les véritables enjeux du secteur minier et des hydrocarbures », c’est le thème qui va réunir les acteurs de la société civile à travers une synergie d’action pour la protection, le suivi et le contrôle citoyen des ressources naturelles de la République Démocratique du Congo. À l’issue de ces assises, il faut notamment que ces acteurs aient une connaissance soutenue sur les enjeux politiques, économiques, financiers et sociaux des mines congolaises. La société civile devra également proposer des réformes qui s’imposent afin de mettre fin aux abus actuels et prévenir les abus futurs dans le secteur ressources naturelles.

Pour atteindre ces objectifs, il est prévu deux (2) phases pour cet atelier. La première consiste, pour les participants, de suivre et interagir aux exposés des intervenants, destinés à clarifier les informations historiques, juridiques, économiques, commerciales, financières et sociales du secteur ainsi que la connaissance de ses acteurs. La seconde phase est destinée à la production d’un cahier des charges de la société civile pour des actions de plaidoyer à mener après la rencontre.


Par ailleurs, souligne-t-on, des groupes de travail seront constitués pour se pencher sur des problèmes et litiges concrets au sein du secteur notamment une relecture de l’actuel code minier, les cas litigieux emblématiques, les rôles et responsabilités des acteurs publics, du secteur privé ainsi que ceux de la société civile.

Les intervenants proviendront essentiellement du milieu des entreprises minières, des institutions de la République (Présidence, gouvernement, organismes étatiques) et la société civile. « Ils ont été sélectionnés sur base de leurs qualités et expertises avérées », précise les organisateurs.

Cette formation arrive au moment où la RDC subit de plein fouet une injustice notoire dans sa partie Est du pays par ses voisins avec à la première ligne le Rwanda, qui accentue la guerre pour avoir un contrôle sur les mines de la RDC. À cela s’ajoute des dénonciations régulières du pillage des ressources minières du pays par des particuliers au détriment du code minier en vigueur. Ces assises de tiendront également alors que le Gouvernement venait de lancer un appel d’offre sur les blocs pétroliers et gaziers de la RDC ; un appel d’offre lancé pendant que la RDC était frappé par la pénurie du carburant bien qu’ayant d’innombrables gisements pétroliers. Avec ces sujets, ces séances de renforcement des capacités s’annoncent alléchantes.

Patrick Nguwo

 

Lire aussi

Les plus populaires