Mini-sommet de Luanda : La MONUSCO « disposée à accompagner les efforts permettant d’aboutir à une résolution pacifique de la crise dans l’Est de la RDC »

 

Dans sa déclaration diffusée lundi 28 novembre, la mission de l’organisation des Nations-Unies pour la stabilisation du Congo (MONUSCO) « salue la tenue du mini-sommet de Luanda ainsi que les résolutions issues de ces assises. Cette mission dit aussi saluer le rôle du président angolais João Lourenço, en sa qualité de président de la Conférence Internationale pour la Région des Grands Lacs (CIRGL) et de médiateur désigné de l’Union africaine, de l’ancien président Uhuru Kenyatta, en sa qualité de facilitateur de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Est, du chef d’Etat burundais Evariste Ndayishimiye, président de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Est et de tous les leaders régionaux impliqués dans la recherche de solutions pacifiques à la crise dans l’Est de la RDC.

Elle encourage la poursuite des efforts diplomatiques concertés qui ont abouti à la prise de décisions fermes pour une cessation des hostilités et le retrait du M23 des zones occupées.

Lire aussi  Muyaya sur les Wazalendo : "Lorsque des compatriotes défendent la patrie, vous ne pouvez pas les qualifier de forces négatives"

« La MONUSCO a été officiellement saisie par le ministère des Affaires étrangères de la République démocratique du Congo pour l’appui à la mise en œuvre des décisions adoptées dans le cadre des processus de paix de Luanda et de Nairobi. A cet effet, la mission réitère son soutien à la mise en œuvre de toutes les dispositions relevant de son mandat », affirme Bintou Keita, porte-parole de la MONUSCO.


Selon elle, la MONUSCO « est disposée à consulter toutes les parties prenantes au mini-sommet de Luanda afin d’obtenir les clarifications nécessaires ». « Elle est également prête à mettre en place un mécanisme de coordination avec la Force régionale de la Communauté de l’Afrique de l’Est ».

« Elle soutient aussi l’opérationnalisation rapide du mécanisme de vérification ad hoc, établi dans le cadre de la feuille de route de Luanda, et poursuit par ailleurs son appui au processus de Nairobi », a-t-elle ajouté.

La MONUSCO réaffirme, dans son communiqué, « son engagement à travailler en étroite collaboration avec toutes les parties concernées afin de soutenir les efforts diplomatiques et politiques permettant d’aboutir à une résolution pacifique de la crise dans l’Est de la RDC ».

Lire aussi  Adresse à la Nation de Félix Tshisekedi : la Police mise en alerte ce vendredi

Cette mission poursuit qu’elle reste mobilisée pour la protection des civils avec une approche combinant la protection physique à travers ses composantes en uniforme et les efforts civils visant à l’engagement politique et l’amélioration de l’environnement de protection.

Josué Mfutila

 

Lire aussi

Les plus populaires