Goma – Marche contre l’agression rwandaise : Des journalistes brutalisés et interpellés par la Police

 

Des journalistes ont été brutalisés ensuite interpellés par des éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC) dans une marche organisée ce jeudi à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, par des mouvements citoyens er groupes de pression pour dénoncer la passivité de la communauté internationale face à la question de l’agression rwandaise en République Démocratique du Congo (RDC).

Ces chevaliers de la plume ont été embarqués dans une jeep de la Police en direction du commissariat provincial de la PNC avant d’être relaxés quelques minutes après.

Plusieurs dégâts matériels ont été enregistrés lors de l’interpellation. Des caméras, trépieds et autres matériels de travail ont été cassés et/ou endommagés.


Les mouvements citoyens et groupes de pression de Goma ont appelé à une marche pacifique jeudi pour dénoncer la complicité de la communauté internationale dans l’hégémonie rwandaise en RDC.

Cette marche pacifique a été frappée d’interdiction par le mairie de la ville de Goma qui avait évoqué des raisons liées aux restrictions de l’état de siège.

Lire aussi  Assistance humanitaire : l'Eglise de Jésus-Christ des Saints veut tisser "une relation efficace" avec le Gouvernement

David Lupemba, à Goma

 

Lire aussi

Les plus populaires