Demande d’abandon des poursuites judiciaires contre Matata : Pour qui roulent Fayulu et Mukwege ?

 

Dans une déclaration rendue publique lundi 26 décembre, le trio Mukwege – Fayulu -Matata exige un certain nombre de choses quasiment irréalisables. Entre autres, la recomposition de la CENI, de la Cour constitutionnelle ou l’abandon des poursuites judiciaires contre l’ancien premier ministre Matata Ponyo devenu sénateur.

Pour la dernière exigence, il s’agit selon des spécialistes d’une campagne politicienne. Mukwege et Fayulu doivent apporter de la lumière sur leur combat. Les deux personnalités rappelle- t- on sont chantres de l’instauration d’un Etat de droit. À quoi rime alors cette position au moment où les faits reprochés à Matata Ponyo relèvent du droit et remontent à l’époque où le concerné gérrait encore le pays?

Trouve – t- on assis que l’Etat congolais débloque une somme aussi colossale évaluée à plus de 200 millions USD pour ne rien gagner? « Si Matata estime qu’il ne se reproche de rien, qu’il le prouve devant ses juges naturels. Pourquoi toutes ces manœuvres dilatoires autour du dossier Bukanga Lonzo alors que le contribuable congolais attend connaître la vérité sur ce cas?, S’interroge un analyste.

Lire aussi  Réhabilitation de Ngobila : Première erreur du passé ?

Une autre préoccupation à Mukwege, champion des plaidoyers en faveur des femmes violées : est-il responsable d’abandonner des poursuites contre les bourreaux des femmes kivutiennes?

À Fayulu Madidi candidat déclaré à la présidence, faut-il voir que votre règne sera celui de l’impunité ?

Au nom des alliances politico- égoïstes, des prétendants à la magistrature suprême cherchent à achever tout un peuple déjà meurtri. L’occasion faisant le larron, au souverain primaire de savoir faire le choix le moment opportun.

Zamenga Odimbale

Lire aussi

Les plus populaires