Appel aux journées ville morte : Les activités socio-économiques paralysées dans plusieurs régions de l’Ituri

Les activités socio-économiques sont restées paralysées ce mercredi 18 janvier 2023 dans plusieurs régions de l’Ituri, particulièrement à Bunia, chef-lieu de la province, cela, sur appel de la société civile pour l’observance de trois (3) journées ville morte en mémoire des victimes des atrocités de différents groupes armés depuis le début de l’année 2023.

Les portes des boutiques, magasins, officines pharmaceutiques, voire écoles sont restées hermétiquement fermées.

Pour obliger les tenanciers établissements à ouvrir les portes et travailler, une centaine des militaires ont été déployés dans plusieurs coins chauds et marchés de Bunia, une situation qualifiée de « contradictoire » par les forces vives.


Cette dernière s’interroge « pourquoi l’armée qui crie le problème d’effectif militaire, est pourtant nombreusement déployée à Bunia pour contraindre les opérateurs économiques à observer des journées ville morte ».

Cette structure citoyenne martèle cependant que l’observance de ces journées villes mortes continue jusqu’au vendredi prochain.

JC Mbafumoja

Lire aussi

Les plus populaires