Consultations du CNSA dans le Grand Katanga : Olenghankoy entame le dernier virage avant la rencontre avec Kabila et Katumbi

Eu égard à la situation sécuritaire qui prévaut dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC), le président du Conseil National de suivi de l’Accord et du processus électoral (CNSA), Joseph Olenghankoy a amorcé une série de consultations avec la classe politique du pays. C’est dans cette optique qu’il séjourne, depuis plusieurs jours, dans le Grand Katanga où il a entamé la phase de boucler sa mission dans cette partie du territoire national avant la rencontre projetée avec l’ancien Chef de l’État, Joseph Kabila Kabange et l’ancien gouverneur de l’ex Katanga, Moïse Katumbi Chapwe.

En effet, le président du CNSA Joseph Olenghankoy a échangé ce mercredi 18 janvier avec les autorités traditionnelles du Grand Katanga sur les pistes de solutions afin d’éviter la balkanisation de la RDC. Pour lui, l’échange avec les chefs coutumiers est plus qu’important.

« Dans tous les continents à travers le monde, les autorités traditionnelles sont les chefs des chefs parce qu’elles ont existé avant toutes les autorités modernes que nous avons aujourd’hui. Être ici au Katanga et ne pas arriver sur leur terre pour donner à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu, j’aurais commis un péché. Je sors de cette lignée et là je suis chez moi, à côté de mes parents et ça c’est une valeur intrinsèque que personne ne peut renier, quelle que soit la hauteur de son pouvoir. Pour les chefs coutumiers, c’est le Congo d’abord (…) », a-t-il déclaré.


Il a, par ailleurs, rassuré que l’autorité traditionnelle, qui dans sa sagesse avérée s’inspire des ancêtres, va lui donner ce qu’il faut au moment opportun pour faire face à cette agression rwandaise.

Pour le compte de l’espace Grand Katanga, le CNSA et son président Joseph Olenghankoy ont déjà rencontré l’ancien patron de l’Agence Nationale des Renseignements (ANR), Kalev Mutond et l’ex gouverneur de Lualaba, Richard Muyej.

Il convient de rappeler qu’à l’issue de ces consultations, un rapport sera remis au Garant de la Nation, le Président Félix Tshisekedi.

Cink Inkonge

Lire aussi

Les plus populaires