Agression rwandaise contre la RDC : Tshisekedi se dit réconforté par l’appel à la résistance lancé par le Pape François

 

« Le Président de la République, Chef de l’Etat, a, au nom de toute la Nation, exprimé sa joie d’avoir accueilli le Pape François à Kinshasa. Cette visite du Souverain Pontife, 38 ans après celle du Pape Jean-Paul II en 1985, est un honneur pour la République Démocratique du Congo », lit-on dans le compte rendu de la réunion du conseil des ministres tenue le vendredi 03 janvier 2023.

Selon la source, « la grande mobilisation et la ferveur observées à travers la République au cours de ces quatre derniers jours, ont démontré à quel point le Pape François était attendu par toute la Nation congolaise dans sa plus grande diversité, avide de réconciliation et de paix », a martelé le Président de la République.

Placée sous le thème « Tous réconciliés en Jésus-Christ », la présence du Chef de l’Eglise catholique en terre congolaise est venue rappeler, le rôle pivot normalement dévolu à l’Eglise au sein des sociétés humaines et dans le monde ; celui d’être au milieu du village, c’est-à-dire, sincèrement résolue à faire taire les divisions et à œuvrer pour l’avènement d’une paix durable entre les hommes et les Nations. Cette visite a été marquée par l’attention portée par Sa Sainteté le Pape, sur les défis actuels et futurs auxquels est confrontée la République Démocratique du Congo.


« Le Président de la République s’est dit réconforté par l’appel à la résistance lancé par le Pape François dans son adresse aux autorités publiques, au Corps diplomatique, à la société civile et aux forces vives de notre pays, face à « la tentative méprisable de fragmentation de la République Démocratique du Congo », à la base de la guerre injuste qui est imposée à notre pays et à l’Afrique par des puissances étrangères », rapporte le ministre de la communication.

Lire aussi  RDC : Tshisekedi décore Ntambwe wa Kaniki Et le juge Raphaël Yanyi à titre Posthume

Dans le même élan poursuit-il, le Saint Père a invité les protagonistes du pillage en Afrique à « retirer leurs mains de l’Afrique et de la République Démocratique du Congo, d’arrêter de les étouffer ».

« Le Président de la République a souligné l’invitation du Saint Père de voir l’Afrique œuvrer résolument pour son indépendance économique, en prenant son destin en mains ; tout en mentionnant, également, l’importance de veiller à l’éducation comme pilier du développement de toutes les nations. Le Président de la République s’est félicité de la sensibilité éprouvée par le Pape à la défense de la cause des Victimes de l’Est au niveau mondial, tout en condamnant l’inaction et le silence de la Communauté Internationale face aux exactions terroristes commises au service des intérêts étrangers », indique le compte rendu.

A en croire le porte-parole du gouverneur, le Président de la République a rappelé le fait que c’est un devoir pour tous les congolais de comprendre que les souffrances qu’endurent nos compatriotes à l’Est de notre pays sont celles de chaque congolais et que chacun de nous doit travailler d’une manière ou d’une autre pour barrer la route à l’aventure criminelle de ces terroristes supplétifs de l’armée rwandaise.

Lire aussi  Gentiny Ngobila, Isidore Ndaywel et Tumba Lwaba ont parlé organisation du sommet de l'Union Africaine à Kinshasa en 2021

JKM

 

 

Lire aussi

Les plus populaires