Bagarre à la Primature entre des gardes du 1er Ministre et des députés provinciaux

La primature s’est transformée à un grand terrain de combat ce lundi 6 février 2023. Une délégation de députés provinciaux qui s’y est rendue, sans rendez-vous préalable dans le but de réclamer leurs arriérés de salaire de cinq (5) mois, s’est heurtée à la garde du cabinet du Premier ministre Sama Lukonde.

Selon les informations parvenues à ACTU7.CD, les élus des provinces n’ont pas voulu entendre le chef de cabinet du Premier ministre lors qu’il a affirmé que le Chef du Gouvernement n’était pas encore prêt à les recevoir. C’est en ce moment précis que des échauffourées ont éclaté. Des députés ont été tabassés, de la même manière que ces parlementaires ont administré des coups aux agents de la primature. Certains parmi les deux (2) camps ont été blessés, et d’autres ont vu leurs vêtements être déchirés.

« Ils ont agressé le chargé de sécurité du Premier ministre qu’ils ont même blessé. Même si on revendique le payement des arriérés, il y a quand-même une procédure à suivre », dit une source à la primature.


Selon toujours des informations de ACTU7.CD, les députés ont, dans la foulée, fait une déclaration. « Ils ont demandé, dans leur déclaration, la démission du Premier ministre », a souligné un journaliste qui accompagnait cette délégation de députés. Sur le champ, ils ont reçu un coup de fil, d’une part d’une « haute personnalité de la primature », et d’autre part du Président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso. « Ils nous ont demandé de ne pas encore diffusé cette déclaration puisque faite sous l’effet de la colère, en attendant la suite de tous les coups de fil reçus », poursuit le confrère.

Lire aussi  Présidence : le cabinet de Félix Tshisekedi dénonce de fausses lettres lui attribuées dans les réseaux sociaux

Il faut dire qu’une communication de la primature sur ce dossier est attendue dans les prochaines heures.

Patrick Nguwo

Lire aussi

Les plus populaires