Kasaï-Central – Faible participation à l’enrôlement : Une ONG appelle la population à se faire enrôler en masse

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a rendu public, ce mercredi 08 février 2023, les statistiques des enrôlés depuis le début de cette deuxième aire opérationnelle à Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï-Central.

Sur un million huit cent quatre-vingt-quinze mille soixante-neuf (1.895.069) d’électeurs attendus, seuls trois cent six mille deux cent cinquante-six (306.256), soit 23 % se sont déjà faits enrôlés, une situation que déplore le coordonnateur provincial de l’ONG Ligue des jeunes pour la Renaissance du Congo (LYREC) qui appelle la population centre kasaïenne à se faire enrôler massivement pour permettre à la province d’avoir plus de sièges tant au niveau national que provincial.

« (…) Par rapport au nombre d’enrolés attendus au Kasaï-Central, nous constatons avec amertume dans le sens que la population n’a pas encore répondu comme on le veut (…) Alors qu’en cette période, nous n’avons qu’un mois de processus d’enrôlement, nous n’avons pas encore atteint même 40% », a regretté Clement Héros Katabua.


Par conséquent, il invite la CENI à accélérer avec la sensibilisation afin que la population soit imprégnée de l’importance de ce devoir civique.

Lire aussi  Adolphe Muzito tient à sa candidature à la présidentielle de 2023

« La population n’a pas encore capté le message. Donc il faut intensifier le message de sensibilisation dans le chef de la CENI, de nos institutions ainsi que nous acteurs de la société civile », a-t-il rappelé.

Il invite, dans le même temps, les centres kasaïens à se lancer dans ce processus pour le rajeunissement de la classe politique.

« C’est pourquoi nous saisissons cette l’opportunité pour rappeler toute la population à se présenter dans les centres d’enrolement, à s’enrôler massivement parce que c’est par ce nombre d’enrolés que la province aura la chance d’avoir beaucoup de sièges (…) Nous avons besoin de renouveler la classe politique, nous avons besoin d’avoir de nouveaux gouvernants, nous avons besoin d’une bonne représentativité dans les instances de prise de décisions », a-t-il conclu.

Notons que sur mille trois cent cinquante-sept (1.357) centre d’enrôlement prévus au Kasaï-Central, seul sept cent quatre-vingt-neuf (789) soit 58 % sont opérationnels.

Pierre Kabakila, à Kananga

Lire aussi  Kasaï-Central : Les chefs coutumiers de Dibaya dénoncent "l’ingérence politique" dans leur cooptation à l’Assemblée provinciale

Lire aussi

Les plus populaires