Abandonné par le Gouvernement, le Boxeur Martin Bokole menace de changer de nationalité

Le sport Congolais traverse une période de turbulences sans précédent. Déjà, le sport roi le football souffre avec la non homologation par la Confédération Africaine de Football (CAF) de deux (2) stades congolais pourtant réhabilités pour abriter les compétitions des interclubs de la CAF. Comme “le malheur ne vient jamais seul”, le secteur de boxe vient aussi d’être entamé.

Puisqu’il n’a pas encore son billet d’avion pour aller livrer son combat à l’étranger, le Boxeur professionnel poids lourds, Martin Bokole menace de changer de nationalité. Dans une vidéo devenue virale sur les réseaux, ce sportif de nationalité congolaise ne sait plus supporter le fait que le Gouvernement congolais lui demande de patienter.

« Je souffre à Kinshasa, j’ai un combat dans un mois. Jusqu’à présent, je suis au Congo, le Gouvernement me fait attendre pour m’acheter un billet d’avion. Dois-je changer de nationalité ? », a-t-il menacé.


Celui qui a autrefois fait la fierté du Congo et sillonné toutes les institutions du pays après avoir remporté la ceinture de boxe dans la catégorie Poids lourds, est aujourd’hui réduit à quémander un billet d’avion auprès de personnes de bonne volonté, notamment des mécènes…

Lire aussi  C2 : DCMP perd 0-2 face l'équipe de la Gendarmerie du Niger

L’accompagnement de l’État aux célébres sportifs a toujours été un sujet controversé. Récemment, c’était la judokate Marie Branser, qui avait rejeté la nationalité sportive congolaise et opté pour la nationalité guinéenne. Cet athlète de 29 ans d’origine allemande justifiait alors son choix par le fait qu’elle a été « victime d’escroquerie, du racisme et de la négligence de la part de la Fédération congolaise de Judo (FENACOJU) ».

« (…) cela en complicité avec les deux organes de tutelle, le comité olympique congolais et le Ministère des sports », avait révélé la source.

La précarité, l’abandon, le désordre, l’amateurisme à outrance des Fédérations et du ministère des Sports ont toujours caractérisé et détruit les sports en République démocratique du Congo.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires