Ituri : Près de 20 morts dans une nouvelle attaque de la CODECO à Djugu, à 4 jours du début de l’enrôlement de la population

 

C’est à 5 heures, heure locale, de dimanche 12 février que les miliciens de la Coopérative pour le Développement du Congo (CODECO) ont signé une incursion sur les centres miniers de Akwe et Mbidjo, à une centaine des kilomètres au Nord de Bunia, dans le territoire de Djugu (Ituri). D’après les sources locales, cette attaque a coûté la vie à sept (7) civils. On parle aussi de plusieurs maisons incendiées par ces miliciens qui ont poursuivi avec cette série d’attaques dans la commune rurale de Mungwalu dans la soirée du même dimanche avec un bilan provisoire de douze (12) morts au total dont neuf (9) à Poyipo et trois (3) à Bemu, sans compter les blessés graves emmenés dans des structures sanitaires de Mungwalu.

Pour Dieudonné Lossa, Président de la société civile forces vives de l’ituri, l’on ne peut pas imaginer assister à pareilles violences à quatre (4) jours du lancement des opérations d’enrôlement des électeurs par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Lire aussi  Offensives à Rutshuru : L'armée confirme "l'abattage d'un hélicoptère de la MONUSCO par des rebelles du M23"

« Ce dimanche matin, la CODECO vient d’attaquer les villages autour de Mbidjo. Et maintenant, la population est en débandade : les maisons sont parties en fumée. Nous sommes en train de regretter cela parce que nous ne sommes qu’à 4 jours du lancement d’enrôlement des électeurs. Et si on va incendier toutes les maisons de la population de cette zone, c’est une façon de les priver de leur devoir civique de ne pas aller voter. Nous demandons à ce que l’État puisse rapidement sécuriser ces zones pour permettre à ce que la population s’enrôle massivement et pour qu’elle participe aux élections », interpelle-t-il dans des propos recueillis par ACTU7.CD.


Rappelons que les miliciens de la CODECO ont même signé l’acte de paix et d’arrêt des hostilités l’année dernière devant le Gouverneur militaire de l’Ituri. Mais fort malheureusement, cette milice continue à gagner du terrain à Djugu après la récente attaque de centre commercial de Katoto où ils ont eu à tuer quatre (4) civils et un élément FARDC, malgré l’appel du secrétaire exécutif provincial de la CENI/Ituri aux leaders communautaires de sensibiliser les miliciens pour permettre le bon déroulement de l’enrôlement des électeurs qui débute le 16 février prochain en ituri.

Lire aussi  Ituri : De violents combats entre deux factions de la CODECO signalés à Djugu

Flori Drajiro, à bunia

 

Lire aussi

Les plus populaires