Désigné champion de l’éducation, santé et culture, Tshisekedi laisse un bilan indélébile à la tête de la CEEAC

Les présidents Ali Bongo Ondima ( Gabon), Mahamat Idriss Deby ( Tchad ), Carlos Villa Nova ( Sao Tomé et Principe), Faustin Archange Touadera ( RCA), Dénis Sassou-nguesso et Evariste Ndayishimiye ( Burundi) ont fait le déplacement de Kinshasa pour participer, ce samedi 25 février 2023 , à la XXIIème session de l’Assemblée Générale de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale ( CEEAC) convoquée par le président en exercice Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

L’un des enjeux de ce sommet annuel était la passation de charges de la présidence tournante entre le sortant Félix Tshisekedi et l’entrant Ali Bongo Ondimba.

Dans son allocution d’ouverture, le président Félix Tshisekedi Tshilombo a présenté à ses pairs son bilan marqué notamment par l’implication de la CEEAC dans
la crise politique au Tchad .


Partagé entre la gestion de la crise sécuritaire dans son pays , au Nord Kivu, le président Félix Tshisekedi , désigné Médiateur de la CEEAC au Tchad a usé de son leadership pour juguler cette crise .

Le 25 octobre 2022 , le président Tshisekedi avait réuni 11 chefs d’Etat et de gouvernement pour un sommet extraordinaire dont les résolutions ont eu un impact très positif à Djamena .

Lire aussi  Des Parlementaires européens demandent à Josep Borrell de sanctionner Dan Gertler pour "faits de corruption grave"

Sous son mandat, a-t-il, fait savoir , le président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a pris une série d’initiatives dans les domaines de la santé, éducation et culture ; ce qui lui a valu le titre de  » Champion pour l’éducation, la santé et culture « . Ce titre honorifique s’ajoute à celui lui dédié par l’Union Africaine à savoir: « Champion de la Masculinité Positive » en raison de son initiative historique d’avoir sensibilisé les dirigeants africains au tour de ce thème.

L’autre fait marquant de la mandature Tshisekedi à la tête de la CEEAC aura été l’organisation de la toute première conférence maritime de la CEEAC.

En prenant la présidence 2023 de la CEEAC, le président de la république gabonaise a remercié son prédécesseur pour le travail abattu dans un contexte particulier de guerre .

« J’entend porter une attention particulière au chantier de financement de la communauté « , a déclaré le président Bongo préoccupé par la mise en œuvre des réformes annoncées au sein de la CEEAC.

Lire aussi  Le Président somalien Mohamed Abdullah sollicite la facilitation de Félix Tshisekedi sur les conflits en Somalie

Le président entrant a aussi placé son mandat sous le signe de la lutte contre le réchauffement climatique mettant un accent particulier sur le « crédit carbone. »

 » Nos pays doivent être rémunérés à leurs justes valeurs pour leur efforts dans la conservation de nos forêts « , a dit le président Bongo.

Dans leur déclaration finale , les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEEAC ont condamné les attaques meurtrières du groupe M23 appuyé par le Rwanda .

 » Les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEEAC exigent au M23 l’arrêt des hostilités et leur retrait sans condition de l’Est de la RDC », pouvait-on lire dans le communiqué final.
Il sied de noter que les présidents de l’Angola, du cameroun et de la Guinée Équatoriale ont être représentés tandis que celui du Rwanda a désigné son ministre des affaires étrangères Vincent Biruta qui a participé par visioconférence.

Parmi les invités spéciaux de ce sommet figurait Dr Jean Kaseya , le nouveau Directeur de la CDC Africa.

CP

Lire aussi

Les plus populaires