Des congolais hostiles à la visite de Macron à Kinshasa

Depuis l’annonce de la visite début mars à Kinshasa d’Emmanuel Macron, une large majorité des congolais se montre hostile à l’arrivée du président français. Les raisons sont multiples.

Une montée du patriotisme normale au regard de la guerre qui sévit dans la partie Est du pays. Des congolais pensent que l’indifférence de la communauté internationale à laquelle fait partie la France est une complicité contre le Congo de Lumumba. C’est sans appel cette opinion dès lors que la même communauté internationale a annoncé au mois de décembre dernier, une aide au Rwanda sous prétexte de soutenir les militaires du pays de mille collines qui combattent au Mozambique.

Pour ce qui est de la France principalement, ce pays est pointé du doigt pour avoir confié la présidence de l’organisation internationale de la Francophonie au Rwanda, pays agresseur de la RDC via le mouvement terroriste du M-23. Aussi, il faut mentionner que le Rwanda s’incline de plus en plus du côté anglophone. Des analystes s’interrogent sur ce point sur les vraies motivations de l’attitude de Macron.


Ceci explique cela, on comprend vite que Louise Mushikiwabo qui préside à la tête de l’OIF se soit comportée de façon à énerver les délégués congolais au dernier sommet tenu en Egypte. L’OIF se souvient-on, n’a pas accordé un seul instant à la situation de la RDC.

Lire aussi  Massacres d'étudiants en 1990 et des chrétiens en 1992, les deux "péchés" commis par Honoré Ngbanda contre ses concitoyens

La visite de Macron en RDC est jugée nulle. La France n’a aucune leçon à donner à la RDC visiblement, isolée de tout soutien occidental au moment où, les mêmes occidentaux se sont ligués contre la Russie en soutien à l’Ukraine. Politique de deux poids deux mesures. La RDC en guerre depuis plus de deux décennies, n’a obtenu aucun soutien des européens. L’hécatombe humaine, conséquence de la violence armée dans l’Est semble réjouir la France solidaire du Rwanda.

La présence annoncée d’Emmanuel Macron à Kinshasa énerve des milliers des congolais qui disent ne pas comprendre l’objet de ce qu’ils qualifient de visite inutile du président français. À Kinshasa, une forte mobilisation contre l’arrivée de Macron s’observe depuis quelques jours. La question ici est de savoir, que feront les autorités congolaises face à cette opposition? La réponse est très attendue.

Zamenga Odimbale

Lire aussi

Les plus populaires