L’Union sacrée divisée sur l’accueil de Macron : Kabuya mobilise, Mende démobilise !

 

L’Union sacrée, coalition politique qui soutient les actions du président de la République Félix Tshisekedi émet des notes discordantes pour un même sujet. La visite d’Emmanuel Macron annoncée pour ce samedi 04 mars divise les leaders de cette plateforme politique.

Pendant que Kabuya, secrétaire général de l’UDPS mobilise pour un accueil chaleureux de Macron qui viendrait officiellement pour le renforcement de la coopération entre la RDC et la France, Lambert Mende de la Convention des Congolais Unis, CCU dit non à la mobilisation pour l’accueil de Macron. Pour le député et ancien ministre des médias et de la communication, le président français n’a pas évolué vers la condamnation du Rwanda, pays agresseur de la RDC. Emmanuel Macron n’est pas avec les congolais. D’où, mobiliser pour son accueil, la CCU se dit non concernée. L’option Mende fait l’unanimité parmi la population. À l’heure où ces lignes sont couchées, l’UDPS est le seul parti à avoir donné le mot d’ordre à ses militants ou à la population acquise à sa cause pour l’accueil de Macron.

Lire aussi  Affectation de 4000 fausses N.U au ministère des Mines : Des agents qualifient la sortie médiatique du SG de "démenti mensonger" et brandissent des preuves

Contre le français Macron, il est retenu plusieurs griefs qui trahissent son soutien au Rwanda. Un soutien maintes fois renouvelé. Au sein de la communauté internationale comme individuellement, Paul Kagame est porté par la France de Macron. Pour certains spécialistes des relations internationales, Macron est l’ami personnel de Paul Kagame, instigateur des massacres des populations de l’Est via le M-23. Mende dit courageusement niet alors que l’UDPS fait dangereusement des courbettes.


Au-delà de tout, la France comptée parmi les grandes puissances du monde est aux côtés de l’Ukraine avec armes et munitions pour combattre la Russie pays agresseur. Deux poids deux mesures. Pourquoi alors? C’est la question. Toutefois, lance un activiste d’un mouvement citoyen, le sentiment patriotique doit primer sur toutes choses.

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires