Agression rwandaise : « Kagame a mis en place un régime de terreur, un État voyou, qui vit des richesses du sang des congolais » (Mboso)

Lors de l’ouverture de la session ordinaire parlementaire ce mercredi 15 mars 2023 à l’Assemblée Nationale, Christophe Mboso a condamné l’agression rwandaise dont est victime la République Démocratique du Congo (RDC), dans sa partie Est.

Dans son discours, le Président de la chambre basse du parlement déplore la complicité de certaines puissances et le laxisme de la communauté internationale face à cet acte qui viole la charte des Nations Unies.

« Oui, le Rwanda tue au Congo et Kagame défie toute la communauté internationale en dépit des condamnations verbales des États-Unis d’Amérique, de la Belgique, de la France, de l’Italie, de l’Allemagne, de l’Espagne et de bien d’autres partenaires de notre pays », regrette Christophe Mboso.


Et de poursuivre : « Il est aujourd’hui évident que Kagame a mis en place un régime de terreur, un État voyou, qui vit des richesses du sang du peuple congolais, se faisant même classer, sans honte ni vergogne, parmi les producteurs du meilleur coltan du monde, alors qu’il n’y a pas ce type de minerais sur son territoire ».

Lire aussi  Tournoi Fatshi Cup : Plus Djaleliste que François Kabulo tu meurs !

Par ailleurs, le Président de la chambre basse du parlement salue les efforts diplomatiques du Chef de l’État « qui ont atteint leur couronnement avec la visite en RDC du Souverain Pontife ».

Celui-ci avait trouvé des mots forts pour condamner l’ingérence des puissances extérieures dans la gestion des ressources naturelles du Congo.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires