Ass. Nat. – Rentrée parlementaire : La session ordinaire de mars sera éminemment politique, prévient Christophe Mboso

 

L’Assemblée Nationale a ouvert, ce mercredi 15 mars, sa première session parlementaire de l’année 2023. C’est le Président Christophe Mboso qui a procédé à son ouverture à l’issue d’une plénière tenue dans la salle des congrès du Palais du Peuple.

Dans son discours d’ouverture, Christophe Mboso a déploré les catastrophes naturelles qui ont été à la base de plusieurs morts notamment à Kinshasa au mois de janvier dernier, avant de condamner les conflits sécuritaires à la base de plusieurs morts et dégâts matériels entre les peuples Yaka et Teke à Kwamouth, dans l’ex Bandundu.

Aux députés nationaux, le Président de la chambre basse du parlement a annoncé que cette session parlementaire sera essentiellement politique.


« Cette session s’annonce éminemment politique, car, dois-je le signaler, eu égard au calendrier publié par la CENI en novembre 2022, elle s’ouvre à quelques mois du début de dépôt des candidatures en prévision des élections générales prévues le 20 décembre 2023 », a déclaré Christophe Mboso.

Lire aussi  UDPS Kibassa : Le comité de crise lance un appel à l'ordre

À lui d’ajouter : « En même temps, ce contexte est doublé de l’instabilité persistante et l’exacerbation de la situation sécuritaire à l’Est de notre pays, pendant que le peuple congolais s’apprête à prendre part au quatrième cycle des élections démocratiques sous l’empire de la Constitution du 18 février 2006 ».

La Commission Électorale Nationale Indépendante attend des élus du peuple le vote de la loi portant répartition des sièges, instrument législatif nécessaire dans l’avancement du processus électoral en cours.

Josué Mfutila

 

Lire aussi

Les plus populaires