Le G7 dézingue Kagame et réaffirme son attachement à la souveraineté et l’intégrité territoriale de la RDC

Alors qu’ils se sont réunis le 18 avril 2023, pour discuter notamment sur des questions liées aux problématiques mondiales tel que le changement climatique, la pollution, la perte de biodiversité, la sécurité sanitaire, alimentaire et énergétique, les ministres des affaires étrangères du G7 (Allemagne, États-Unis d’Amérique, France, Italie, Japon, Royaume-Uni et Canada) ont également abordé la question de l’insécurité dans la partie orientale de la République Démocratique du Congo (RDC).

S’appuyant sur la récente déclaration du président rwandais Paul Kagame, accusant la RDC d’avoir bénéficié d’une partie de son pays, le G7 a dans un communiqué rendu public le 20 avril 2023, réaffirmé  » son attachement à la souveraineté, à l’indépendance, à l’unité et à l’intégrité territoriale de la République Démocratique du Congo ».

Ils ont également « condamné l’avancée du M23 qui ne fait qu’aggraver une situation humanitaire déjà critique ».


 » Nous demandons instamment au M23 de cesser toute nouvelle progression et de se retirer de tous les territoires sous son contrôle ».

Lire aussi  RDC : Une délégation allemande attendue ce weekend à Kinshasa ( Conseil des ministres)

Et de poursuivre, « tous les groupes armés doivent cesser immédiatement toute action violente et déposer les armes. Nous exigeons la mise en œuvre immédiate et complète de la cessation des hostilités convenue le 03 mars « .

Cependant, le G7 salue les mesures de stabilisation prises au niveau régional, notamment grâce au processus de Nairobi mené par la communauté de l’Afrique de l’Est et au dialogue des chefs d’Etats facilité par l’Angola.

Par ailleurs, les ministres des affaires étrangères du G7, ont au finish souligné le rôle « de premier plan joué par la mission de l’organisation des Nations-Unies pour la stabilisation en République Démocratique du Congo dans la protection des civils et l’appui fourni aux efforts de consolidation de la paix du gouvernement congolais ».

Il sied de signaler que le président rwandais lors de son passage au Bénin avait affirmé qu’une partie du Rwanda a été donnée au Congo et à l’Ouganda lors de la conférence de Berlin.

Lire aussi  Des Parlementaires européens demandent à Josep Borrell de sanctionner Dan Gertler pour "faits de corruption grave"

Pierre Kabakila

Lire aussi

Les plus populaires