Interdiction de Katumbi d’accéder au Kongo-Central : « Il a rebroussé chemin pour éviter d’exposer la population à une nouvelle répression » (Kamitatu)

Le président d’Ensemble pour la République Moïse Katumbi « n’a pas utilisé la force face aux éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC) qui l’ont refusé le passage pour accéder au Kongo-Central ». Ce candidat déclaré de l’opposition à la présidentielle de 2023, a choisi plutôt le chemin de retour pour « éviter d’exposer la foule des militants et sympathisants qui l’accompagnaient à une nouvelle répression ».

C’est l’un de ses proches, Olivier Kamitatu qui l’a dit au cours d’une conférence de presse ce mardi 23 mai.

« (…) Moïse Katumbi a rebroussé chemin. C’est pour éviter d’exposer la population nombreuse à une nouvelle répression après celle du 20 mai », a-t-il expliqué avant de préciser que « manifestement, l’ordre a été donné d’empêcher Moïse Katumbi de se rendre au Kongo-Central ».


En escorte de ses militants et sympathisants, le président d’Ensemble pour la République Moïse Katumbi, comme le témoigne une vidéo parvenue au média non-aligné, a été « empêché » d’accéder au Kongo-Central au niveau de Mitendi ce mardi 23 mai, par les éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC), où il se rendait avec ses collaborateurs pour l’organisation de certaines activités politiques ayant trait aux revendications de l’opposition.

Lire aussi  Assassinat de Chérubin Okende : Le Gouvernement annonce l'ouverture d'une enquête pluridisciplinaire

José Muyaya

Lire aussi

Les plus populaires