Ituri : Une série de journées « ville-mortes » débute ce lundi à Bapwele pour « dénoncer l’insécurité et exiger le départ de la 31e brigade » des FARDC

 

Les mouvements de la société civile du groupement Bapwele, dans la chefferie de Babila Bakwanza, dans le territoire de Mambasa, en Ituri, vient de déclencher une série de journée sans activités pour dénoncer l’insécurité grandissante et exiger le départ des militaires de la 31e brigade des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

Cette décision a été prise à l’issue d’une réunion élargie à toutes les forces vives de la société dans cette entité coutumière. À l’issue de cette réunion, une lettre d’information a été adressée au chef de groupement pour l’informer du début de ces journées sans travail.

Ce lundi 7 août 2023, les activités sont à l’arrêt dans plusieurs grands centres de négoce de ce groupement. C’est le cas de Some, à près de vingt-six (26) kilomètres qu Sud de Mambasa. Boutiques, magasins et autres activités sont à l’arrêt depuis les premières heures de ce jour.

Lire aussi  Ituri : L'armée lance une série d'émissions radio-diffusées pour sensibiliser à la paix

Une série de journées sans activités intervient pendant qu’à Mambasa centre, les jeunes annoncent une marche pacifique pour les mêmes motifs. Cette marche a été interdite par l’administrateur policier de Mambasa. Le commissaire supérieur principal Matadi Muyapandi a indiqué que la Police a été instruite pour faire échec à cette action.

Andy Kambale Matuku, à Mambasa

Lire aussi

Les plus populaires