Législatives nationales/La DYPRO-Opposition républicaine a atteint le seuil (84%) : « L’heure de la jeunesse a sonné » (Constant Mutamba)

 

Il faut rompre avec l’ancienne génération des vieux et laisser place à la jeunesse pour gouverner le pays, c’est en ces termes que l’on peut résumer le discours de Constant Mutamba, Président de la Dynamique Progressistes Révolutionnaire (DYPRO), une plateforme politique de l’opposition républicaine, tenu ce samedi 12 août 2023 face à de nombreux militants au terrain municipal d’Assossa, dans la commune de Kasa-Vubu.

Il soutient son propos sur le fait que sa structure politique, essentiellement composée des jeunes, a atteint le seuil électoral avec quatre cent et six (406) candidats alignés à la course aux législatives nationales qui profilent à l’horizon.

Constant Mutamba, qui estime que la DYPRO est la première force politique de l’opposition, inscrit son combat dans l’optique de la « rupture ».


« Les gens ont beaucoup parlé, mais vous leur avez prouvé que l’heure de la jeunesse a sonné, c’est pourquoi vous êtes venus nombreux (…) Il est temps de sonner le glas de la rupture avec les vieux qui ont déjà assez dirigé ce pays, car c’est maintenant l’heure de la jeunesse (…) Vous allez vous rendre compte que, depuis les années 60, ce ne sont que les mêmes visages qui gèrent le pays. Si ce n’est pas le papa, c’est le fils. Si ce n’est pas le fils, c’est le petit-fils, et ainsi de suite (…) », a-t-il indiqué.

Lire aussi  Kasaï : Un député propose un édit pour renforcer l'impôt sur le revenu locatif

Dans le même temps, le chef de cette structure politique de l’opposition républicaine a donné les grandes lignes des réalisations déjà dans les tiroirs une fois que la DYPRO va accéder à la magistrature suprême.

« Sur le plan social, nous avons compris qu’il y a manque d’emploi. Parmi nos priorités, il y a la création de l’emploi pour les jeunes. Si nous accédons au pouvoir, nous allons éliminer les injustices sociales. Sur le plan sécuritaire, nous ferons en sorte que, pour exterminer le phénomène Kuluna à Kinshasa, tous les jeunes aient la possibilité d’accéder à l’emploi, car la plupart ont choisi ce chemin par manque d’emploi (…) Donc la création des centres d’encadrement des jeunes sera l’une de nos priorités », soutient-il.

Il a aussi confié que « nous irons arrêter Paul Kagame. Nos frères de l’Est doivent savoir que nous allons mettre un terme à l’insécurité qui règne dans cette région du pays ». Pour lui, il faudra aussi « arrêter tous les fossoyeurs des finances publiques » qui qu’ils soient, avant d’affirmer, avec ferveur, qu’ils vont atteindre la barre de 150 milliards USD en terme de budget national.

Lire aussi  RDC : "Si l'informateur dépose le rapport de son travail ce weekend, le formateur sera nommé lundi" (Tshisekedi)

Pour tout dire, tous les candidats députés nationaux et provinciaux de la Dynamique Progressistes Révolutionnaire ont été présentés aux militants sous une ambiance électrique. Constant Mutamba a annoncé, pour très bientôt, la tenue d’un conclave avant dévoiler le candidat président de la DYPRO, même si la foule a déjà porté son choix sur sa personne.

 

Patrick Nguwo

 

Lire aussi

Les plus populaires