Insécurité dans l’Est de la RDC : 39 personnes tuées en trois jours par les rebelles à Beni

 

Les rebelles ougandais ADF (Forces Démocratiques Alliées) ont attaqué plusieurs villages du territoire de de Beni jeudi, vendredi et samedi de la semaine dernière. Ces villages sont situés à l’Ouest de la commune d’Oïcha, chef-lieu dudit territoire au Nord-Kivu.

La société civile de la localité de Mamove qui livre la nouvelle affirme que trois (3) jours durant, ces sanguinaires ont tué au total trente-neuf (39) civils.

Au cours d’une interview accordée à ACTU7.CD, Kinos Kathuo, président de cette structure citoyenne parle également des portés disparus. Les villages attaqués, précise-t-il, sont notamment Katere, Tapis Rouge, Nzakia à proximité entre le Nord-Kivu et l’Ituri.


La société civile appelle ardemment les autorités militaires à renforcer des mesures sécuritaires dans cette partie frontalière afin de sécuriser la population.

Pendant que plusieurs corps gisent encore au sol, quelques uns ont été inhumés samedi et dimanche dernier à Oïcha. De ces cadavres inhumés, trois (3) ne sont toujours pas identifiés.

Lire aussi  Démobilisation et désarmement : les groupes ethniques du Sud-Kivu appelés à soutenir Tommy Tambwe

JC Mbafumoja, à Beni

Lire aussi

Les plus populaires