Élection présidentielle en RDC : La CENI convoque l’électorat le 1er septembre

 

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) vient de confirmer l’électorat pour la présidentielle ce 1er septembre 2023. Dans un communiqué de presse, la CENI a spécifié les critères et les documents requis pour les candidats à la plus haute fonction du pays.

Le Bureau de Réception et de Traitement des Candidatures (BRTC) a été officiellement établi au siège de la CENI à Kinshasa, au 4471 Boulevard du 30 juin, dans la Commune de la Gombe. Celui-ci sera opérationnel du 9 septembre au 8 octobre 2023, soit durant une période de trente (30) jours, de 8h30′ à 16h30′.

Pour être éligible à l’élection présidentielle, les candidats doivent remplir plusieurs conditions requises par la loi électorale. Ils doivent avant tout posséder la nationalité congolaise d’origine et avoir au moins 30 ans. Ils doivent également jouir de leurs droits civils et politiques et justifier d’une expérience professionnelle d’au moins 5 ans dans le domaine politique, administratif ou socio-économique.

Lire aussi  Gentiny Ngobila à Peter Kazadi : "Je n'ai jamais organisé une fraude, car je suis aimé par la population kinoise"

De plus, les candidats doivent être électeurs ou s’inscrire lors du dépôt de leur candidature. Ils doivent fournir différents documents, tels qu’une lettre de consentement conforme au modèle de la CENI dûment signée, une fiche d’identité accompagnée d’un curriculum vitae détaillé et une déclaration sur l’honneur affirmant l’exactitude des informations fournies.

Outre ces documents, il est également nécessaire de présenter quatre (4) photos format passeport ainsi qu’un symbole ou un logo du parti politique ou du regroupement politique auquel le candidat est affilié (sauf pour les candidats indépendants).

Diverses pièces justificatives doivent également accompagner la déclaration de candidature, y compris un certificat de nationalité, un extrait de casier judiciaire valide, une photocopie de la carte d’électeur et un reçu de paiement des frais de dépôt de candidature, fixés à 160.000.000 de francs congolais.

Enfin, les candidats doivent présenter l’original de la lettre d’investiture émanant de leur parti politique ou de leur regroupement politique, ainsi qu’une attestation académique ou une attestation professionnelle prouvant une expérience de cinq ans dans les domaines politique, administratif ou socio-économique.

Lire aussi  RDC : Le Mouvement "Debout Congolais" s'oppose à l'initiative de la CENCO "de vouloir organiser un dialogue national entre Tshisekedi, Kabila et Fayulu"

Les candidats peuvent déposer leur déclaration de candidature en personne ou par l’intermédiaire d’un mandataire, en obtenant un récépissé de la CENI. Les dates exactes de dépôt sont précisées dans le calendrier établi par la commission.

David Lupemba

 

Lire aussi

Les plus populaires