Kasaï-Oriental : La Gouverneure intérimaire lance la campagne de vaccination contre la rougeole

 

La Gouverneure intérimaire du Kasaï-Oriental Julie Kalenga Kabongo a officiellement lancé, ce samedi 16 septembre, la campagne de vaccination contre la rougeole. La cérémonie de lancement a eu lieu au rond-point Ozana, situé dans la commune de Diulu, devant plusieurs autorités provinciales et partenaires du secteur de la santé du Kasaï-Oriental.

Dans son speech, Julie Kalenga Kabongo a exprimé sa gratitude aux partenaires techniques et financiers de la santé, pour avoir apporté leur pierre à l’édifice pour la matérialisation de cette campagne de vaccination, avant d’appeller la population de sa province, les parents ayant les enfants dont l’âge varie entre 0 et 59 mois en particulier, de les emmener dans les centres de santé les plus proches où dans d’autres sites aménagés pour être vacciné.

« L’épidémie de rougeole est contagieuse et tue nos enfants. C’est pour cette raison qu’à partir de ce 16 jusqu’au 20 septembre 2023, tout parent ayant l’enfant dont l’âge varie entre 0 à 59 mois doit l’emmener dans un centre pour recevoir son vaccin (…) Sur ce, je déclare lancés les travaux de vaccination contre la rougeole sur toute l’étendue de la province du Kasaï-oriental », s’est-elle exprimée.

Lire aussi  Kwilu : les femmes leaders échangent leurs expériences professionnelles pour inciter les filles au leadership féminin

Pour donner l’exemple, Julie Kalenga a escorté l’équipe des vaccinateurs dans le parage de l’avenue Kasa-Vubu afin de constater la manière dont va se dérouler la vaccination.

Selon les statistiques nationales, la province du Kasaï-Oriental a répertorié, depuis la 44e semaine en 2022, onze mille quatre-vingt-huit (11 088) cas suspects de rougeole dans dix-huit (18) zones de santé, parmi lesquels neuf mille (9 000) enfants de moins de cinq (5) ans, plus de deux mille (2 000) enfants de cinq (5) ans et plus de trois cent cinquante (350) échantillons prélevés puis testés positifs à l’INRB.

Malgré que la gouverneur a lancé la campagne de vaccination contre la rougeole, les infirmiers et administratifs de la santé ne l’entendent pas de cette oreille. Ils ont, lors de leur assemblée générale extraordinaire tenue vendredi 15 septembre, en collaboration avec le SYNCASS et la DYSYCO, décidé de boycotter cette campagne de vaccination. Ces derniers, en grève depuis un temps, veulent obtenir gain de cause, avant de s’adonner à n’importe quelle activité.

Lire aussi  Kinshasa : Désordre à la morgue de chinois à N'djili, les gestionnaires refusent à une famille la sortie du corps, sous prétexte qu'il serait mort du coronavirus

Jacob Séraphin Nkita, à Mbuji-Mayi

 

Lire aussi

Les plus populaires