RDC : Demande de liberté provisoire rejetée, le journaliste Stanis Bujakera reste en prison (TGI/Gombe)

 

Le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Kinshasa/Gombe a, ce lundi 25 septembre, refusé d’autoriser la remise en liberté provisoire du journaliste congolais Stanis Bujakera Tshiamala. Cette décision a été prise par le Tribunal, qui a pris en délibéré vendredi 22 septembre, la demande des avocats de l’accusé.

Interpellé depuis le 8 septembre 2023 à l’aéroport international de N’djili alors qu’il embarquait pour la ville de Lubumbashi (Haut-Katanga), ce jeune journaliste a été placé en détention à la prison centrale de Makala depuis le 15 septembre dernier sur décision du Tribunal de Paix pour raisons d’enquête pendant quinze (15) jours, avant que ses avocats ne fassent appel de cette décision au TGI-Gombe.

Stanis Bujakera est accusé de « propagation de faux bruits », « faux en écriture, falsification des sceaux de l’Etat » et « transmission de messages erronés et contraires à la loi », dans l’affaire de l’assassinat du député Chérubin Okende, ancien Ministre de Transports et proche de Moïse Katumbi.

Lire aussi  Présidence de la CENI : Christian Mbelu de l'APC invite les prochains dirigeants à faire preuve d’impartialité

Il faut dire que ce chevronné de la plume, Directeur de publication adjoint d’Actualite.cd et correspondant de Jeune Afrique et Reuters, risque jusqu’à dix (10) ans de prison.

Pendant ce temps, des officiels, des organisations et acteurs de la société civile nationale comme internationale et des journalistes, lancent des appels à sa libération dans le cadre de la campagne « FreeStanis ».

Cink Inkonge

 

Lire aussi

Les plus populaires