Nyiragongo : Des affrontements violents éclatent entre deux factions de jeunes patriotes dits “Wazalendo”

 

Des affrontements violents ont éclaté entre deux (2) factions des jeunes patriotes dans la territoire de Nyiragongo, au Nord-Kivu. Les combats ont commencé le matin du lundi 25 septembre 2023 à Kanyaruchinya et se sont étendus jusqu’à la frontière entre la RDC et le Rwanda, dans le territoire de Nyiragongo.

Selon nos sources, ces échauffourées ont été déclenchées par la défection des membres du groupe Wazalendo, dirigé par un certain Nzabi, qui ont rejoint les rangs de Mbokani. Cet événement a provoqué la panique parmi la population locale.

Les affrontements ont fait un blessé parmi les déplacés installés le long de la route nationale numéro deux dans le territoire de Nyiragongo, ainsi que plusieurs autres blessés des deux côtés des factions en conflit. De plus, ces violences ont entraîné un nouvel exode massif des habitants vers le sud extrême du territoire de Nyiragongo et vers le nord de Goma.

Lire aussi  Nord-Kivu : À Mwalika, le général Kahanja Mahanga rassure de la "détermination de poursuivre les ADF jusqu'à leur anéantissement"

Théo Musekura, président des déplacés de la guerre du M-23/RDF dans les régions de Rutshuru et de Nyiragongo, déplore cette situation et demande au gouvernement congolais de garantir la sécurité des déplacés. Il demande également leur délocalisation vers un endroit davantage sécurisé avant le début des opérations militaires contre le M-23/RDF.

Certains habitants de Nyiragongo pensent néanmoins que ces affrontements sont une diversion orchestrée par les groupes de Wazalendo pour pousser les combattants du M23/RDF à réagir, ce qui justifierait alors des attaques contre cette rébellion dans la commune rurale de Kibumba. Récemment, ces groupes ont annoncé leur intention de mener des opérations pour libérer la partie du territoire contrôlée par le M23.

David Lupemba, à Goma

Lire aussi

Les plus populaires