Assassinat de Chérubin Okende : La famille exige les résultats de l’enquête

 

Cela fait exactement deux (2) mois et 2 semaines depuis que l’ancien Ministre des Transports et porte-parole d’Ensemble pour la République de Moïse Katumbi, avait été assassiné. Sa famille et leur avocat, Laurent Onyemba ont rencontré, ce mardi 26 septembre, le Vice-premier Ministre en charge de l’Intérieur Maître Peter Kazadi pour se rendre compte de l’avancement des enquêtes sur cet assassinat.

Privée de rendre les derniers hommages dignes au rang de l’illustre disparu, la famille de Chérubin Okende a, lors de leurs échanges avec le VPM, Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité et des Affaires coutumières, exprimé ses inquiétudes et son ras-le-bol sur la lenteur qui caractérise ces enquêtes, surtout que les résultats de l’autopsie n’ont jamais été révélés plus d’un mois après sa réalisation.

Il sied de signaler que la famille Okende redoute que les enquêtes en cours ne parviennent pas à faire la lumière sur cette affaire tragique. Cependant, elle envisage voir les instances judiciaires internationales pour que justice soit faite.


À en croire Maître Laurent Onyemba, le Gouvernement s’était montré positif pour tirer au clair cette tragédie. Ainsi, des mesures avaient été prises pour recueillir des preuves, notamment l’autopsie du corps de Cherubin Okende et l’analyse de sa voiture, afin d’établir les responsabilités dans cette affaire, mais les résultats sont toujours attendus jusqu’à ce jour.

Lire aussi  Sud-Kivu : L’armée neutralise 3 miliciens voleurs des bétails en territoire de Fizi

Il convient de rappeler que les avocats de la famille avaient auparavant, dans une correspondance adressée au Procureur de la République, demandé des éclaircissements sur l’avancement des enquêtes.

« Près de deux mois se sont écoulés depuis l’autopsie. Les résultats ne sont-ils toujours pas entre les mains du Parquet ? Où en sommes-nous aujourd’hui ? Le Parquet a-t-il véritablement la volonté d’éclaircir cette tragédie ? Ou bien cette lenteur et ce silence sont-ils stratégiques, dans le but d’enterrer un dossier délicat ? », s’est interrogé le collectif des avocats de la famille Okende.

Chérubin Okende, proche de l’opposant Moïse Katumbi, avait été retrouvé mort, criblé des balles dans sa jeep sur l’avenue des Poids Lourds à Kinshasa le 13 juillet dernier.

Cink Inkonge

 

Lire aussi

Les plus populaires