Kinshasa : Les députés provinciaux projettent de boycotter la session de septembre suite au non paiement de leurs arriérés d’émoluments

 

Les députés provinciaux de Kinshasa ont pris d’assaut, le mardi 26 septembre, les installations du ministère des Finances, afin de réclamer les arriérés d’émoluments d’environ quatre (4) mois.

Ces parlementaires exigent du Gouvernement central, l’exécution de ses obligations légales, à défaut de quoi, ils boycotteront la session de septembre prochain.

Sur des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux par ces députés, on peut les voir entonner des chants de détermination, insinuant leur disposition à ne pas quitter le cabinet du ministre des finances si rien n’est fait.


« Nous totalisons bientôt quatre mois sans être payés. En dépit de cela, l’Assemblée provinciale de Kinshasa n’avait pas été payée au mois de février, Tanganyika a des arriérés de juin 2022, d’autres assemblées n’ont jamais reçu des frais d’installation, en dehors de ces trois mois d’ensemble. Le Chef de l’État avait investi les députés comme des superviseurs du programme de développement local de 145 territoires. Marchant à pied, comment superviser ? Nous avons été élus le même jour que les députés nationaux, les sénateurs sont notre émanation. Il faut qu’il nous considère pareillement. Que le Chef de l’État et le Premier ministre aient l’œil ouvert sur ce dossier » , a déclaré le rapporteur du collectif des députés provinciaux de la RDC, Socrate Kangulumba.

Lire aussi  RDC : "Les évêques déplorent la politisation de la CENI et le climat de méfiance engendré susceptible de conduire aux élections contestées d'avance" (Nshole)

Jusqu’à présent, le patron des Finances nationales ne s’est pas encore prononcé sur ce dossier.

Jacob Séraphin Nkita

Lire aussi

Les plus populaires