PTNTIC : La RDC représentée au 4è congrès extraordinaire de l’Union postale universelle en Arabie Saoudite

 

Riyad, capitale d’Arabie Saoudite abrite les travaux du quatrième congrès extraordinaire de l’Union postale universelle (UPU). Ces assises lancées le dimanche 1er octobre vont se cloturer le 5 octobre 2023.

La République Démocratique du Congo (RDC) est représentée par une délégation du ministère des Postes, Télécommunications, Nouvelles Technologies et l’Information et de la Communication (PTNTIC).

Délégués par Kibassa Maliba, Ministre des PTNTIC, le conseiller en charge du suivi des accords avec les partenaires, Gouvernance et Régulation (Mike Kongolo Lusanga) et le conseiller postal (Steave Tshimpe Muteba), les membres de la SCPT (Société Congolaise de la Poste et Télécommunications) et l’ARPTC (Autorité de Régulation et la Poste et Télécommunications) participent activement à ce congrès depuis le dimanche 1er octobre aux cotés des autres Pays-membres de l’UPU.


Ces travaux se tiennent dans l’option de décider de la nouvelle stratégie postale mondiale et fixer les futures règles pour les échanges des courriers internationaux.
Reconnaissant la nécessité de répondre à l’évolution rapide des besoins du secteur postal et les opportunités de croissance potentielles offertes par ce secteur, les pays membres de l’UPU ont soumis au congrès extraordinaire, plusieurs propositions qui sont en train d’être traitées depuis l’ouverture de ces assises.

Lire aussi  RDC-COVID-19 : Le bilan s'alourdit 20 nouveaux cas confirmés (307), 2 décès et 1 personne guérie

Il s’agit des propositions liées à l’ouverture de l’Union aux acteurs du secteur postal élargi (les opérateurs privés) ainsi que d’autres questions urgentes relatives au secteur postal.

Ce 4è congrès extraordinaire est habilité à ne traiter que les sujets couverts par les résolutions C11/2021, C12/2021, C16/2021 et C17/2021 du congrès d’Abidjan.

Il devra décider, discuter et prendre une décision uniquement sur les propositions soumises au congrès par les organes de l’UPU et les Pays-membres concernant spécifiquement les sujets couverts par les résolutions suivantes :

I. C11/2021 (Poursuite de la réforme et de l’ouverture de l’UPU aux acteurs du secteur postal élargi) ;

II. C12/2021 (Organisation d’un congrès extraordinaire en 2023) ;

III. C16/2021 (Période concernée par les décisions d’ordre financier prises par le 27è congrès) ;

IV. C17/2021 (Réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le secteur postal).

Toute proposition relative à d’autres sujets ne sera examinée que si le congrès extraordinaire décide, à la majorité des Pays-membres représentés à cette rencontre et ayant le droit de vote, mais aussi que la proposition porte sur une question urgente du secteur postal et doit être incluse dans l’ordre du jour.

Lire aussi  Jean-Marc Kabund assigné à résidence surveillée

La tenue de ce congrès extraordinaire a été décidée lors du 27è congrès postal universel qui a eu lieu à Abidjan en Côte d’Ivoire pour examiner les propositions liées à une plus grande ouverture du secteur postal.

L’union postale universelle, les acteurs du secteur postal au sens large, les délégués et les représentants des Pays-membres de l’UPU, les observateurs autorisés et les observateurs ad hoc, le personnel du Bureau international prennent part à ce congrès extraordinaire.

CP

 

 

Lire aussi

Les plus populaires