Nord-Kivu : Faux, les FARDC n’ont pas attaqué les positions du M23-RDF basées à Kilolirwe et environs (communiqué)

 

Depuis les premières heures matinales, les détonations en armes lourdes et légères se sont fait attendre ce mercredi 4 octobre 2023 dans les localités environnant Kilolirwe, dans le territoire de Masisi au Nord-Kivu.

Quelques heures plus tard, les terroristes du M23-RDF qui faisaient face aux jeunes patriotes dits “Wazalendo” ont procédé à la diffusion sur les réseaux sociaux des informations selon lesquelles se sont les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) qui ont pris d’assaut leurs positions, situées dans cette partie de la province en violation de l’observance du cessez-le-feu.

Choqués, les militaires FARDC n’ont pas tardé à réagir. Dans un communiqué parvenu au média en ligne non-aligné, portant la signature du lieutenant-colonel Ndjike Kaiko Guillaume, l’armée congolaise dément ces accusations.


‹‹ Les FARDC considèrent comme manœuvre dilatoire les accusations portées contre elles par le M23-RDF. Comme le ridicule ne tue pas, ce dernier fait circuler dans les réseaux sociaux et médias sociaux, les informations attribuant les attaques de ce mercredi 4 octobre 2024 dans les localités environnant Kilolirwe dans le territoire de Masisi aux FARDC ››, précise-t-il.

Lire aussi  Beni : Un militaire FARDC tué après avoir assassiné 2 officiers de l'armée à Mutwanga, la situation reste confuse

Et d’ajouter : ‹‹ De ce qui précède, les FARDC informent qu’elles ne sont concernées ni de près ni de loin, car elles continuent à observer le cessez-le-feu comme l’exigent les accords des chefs d’États de la sous région ››.

Les accrochages entre ces deux (2) parties ont fait fuire les inciviques du M23-RDF de leurs campements qui sont désormais sous contrôle des Wazalendo.

JC Mbafumoja

Lire aussi

Les plus populaires