Nord-Kivu – “Maltraitance” des enseignants lors de la paie aux banques : Le Gouvernement « appelé à intervenir »

 

Les professionnels de la craie œuvrant dans la province du Nord-Kivu, dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC) dénonce la « maltraitance » dont ils sont victimes lors de la paie de leur salaire de la part de certains responsables des banques dans cette entité provinciale.

Dans une sortie médiatique mercredi 4 octobre 2023, les enseignants du Nord-Kivu via Sophie Valinande, leur porte-parole, lance un cris d’alarme. Selon ce corps éducatif, le traitement dont ils sont objet avant de percevoir leur salaire, prouve la négligence du professionnel de la craie par des banques.

‹‹ Nous regrettons de voir comment certaines banques payeuses négligent la personne de l’enseignant. D’abord, cette personne est payée avec retard et malgré ce retard, il y a aussi son salaire qui est entrecoupé (…) Il y a aussi la maltraitance de l’enseignant. On ne sait même pas lui donner une place qu’il faut. Imaginez-vous, quelq’un qui doit être payé, on lui demande de rester debout du matin jusqu’au soir ››, s’indigne Sophie Valinande.

Lire aussi  Kwilu/journée nationale de l'enseignement : les enseignants "appelés à bannir les antivaleurs et à préserver les acquis de la gratuité"

Cette bouchée autorisée des enseignants au Nord-Kivu appelle le Gouvernement congolais à vite intervenir afin que le personnel de la craie blanche soit remis dans ses droits.

‹‹ On se demande si c’est puisqu’il reçoit son salaire en Francs Congolais ? Vraiment, ça fait mal à l’enseignant. Nous demandons à notre gouvernement, s’il peut avoir un mot à adresser aux responsables des banques payeuses de respecter l’enseignant ››, conclut Sophie Valinande.

Depuis maintenant plusieurs années, l’enseignant congolais n’a jamais cesser de dénoncer les mauvaises conditions de vie qu’il traverse suite à son traitement peu honorable.

JC Mbafumoja

 

Lire aussi

Les plus populaires