Requalification de l’état de siège : La CRDH Ituri « regrette que cette décision intervienne en retard »

 

Après l’annonce de l’allègement de l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu, les réactions commencent à tomber.

La première enregistrée émane de la Convention pour le Respect des Droits Humains (CRDH), coordination de l’Ituri. Par la voix d’un de ses hauts cadres, cette organisation de défense de droits humains « félicite le Président de la République » mais « regrette que cette mesure intervienne en retard ».

« La CRDH est soulagée par cette décision de l’autorité suprême du pays, mais nous regrettons que cette mesure vient en retard. Les libertés fondamentales sont non négociables. Ça faisait longtemps que la population était restée dans cette situation (…) Nous félicitons et nous remercions l’Autorité pour avoir rétabli les autorités civiles dans leurs fonctions. La population est habituée à vivre avec les autorités civiles, à traiter avec les civils (…) Une autre chose que nous remercions, c’est le fait de ramener les populations devant leur juge naturel (…) Maintenir les populations devant les juges militaires pendant plus de deux ans, c’était une terreur. Et je pense que c’est une bonne décision pour le Chef de l’État d’avoir ramené les choses à la normale », s’est exprimé ce haut cadre sous anonymat.

Lire aussi  Beni : La controverse persiste autour de l'identification des rebelles ayant attaqué la commune de Lume

Par ailleurs la CRDH émet le voeux de voir « les institutions provinciales démocratiques reprendre au plus vite leur train de vie normale. « On peut toujours pacifier le pays sans recourir à l’état de siège », conclut notre interlocuteur.

Au cours d’une allocation à la télévision nationale, dans la nuit de jeudi 12 octobre 2023, le Président Félix Tshisekedi a annoncé des mesures d’allègement de l’état de siège en Ituri et au Nord-Kivu. Il s’agit notamment du retour des civils au pouvoir dans les entités territoriales décentralisées (villes, communes, chefferies et secteurs) et les entités territoriales déconcentrées (territoires, quartiers et villages).

Andy Kambale Matuku

 

Lire aussi

Les plus populaires