Beni : Des corps sans vie découverts à l’Est d’Oïcha (CRDH)

 

Des cas de tuerie de la population se portent bien dans la ville de Beni, dans la province du Nord-Kivu, pourtant couverte par les opérations conjointes entre les armées congolaise (FARDC) et ougandaise (UPDF). Dans le chef-lieu de cette ville située dans l’Est de la RDC, une découverte macabre vient d’être faite, selon une ONG qui s’occupe des droits de l’homme.

Cette mauvaise nouvelle a été délivrée par Siméon Muvunga, secrétaire permanent de la Convention pour le Respect des Droits de l’Homme (CNDH). Il rapporte que plusieurs corps sans vie ont été découverts dans cette région, dont ceux de trois (3) habitants de cette entité qui ont été identifiés, notamment un certain Sumbu, pygmé de son état, Sapela et Chermani.

Les corps de ces victimes ont été acheminés à la morgue de l’hôpital général de référence d’Oïcha, à quelques mètres de Matiba-Mitimiti, groupement des Batangi-Mbau, où le drame s’est déroulé.

Lire aussi  RDC : "Il n'y a pas des troupes ougandaises au Congo" (Député Iracan)

Pour cette organisation, c’est les rebelles ougandais des ADF (Forces Démocratiques Alliées) qui sont auteurs de ce forfait, car opérant régulièrement dans cette zone. Tout en condamnant cette tuerie de plus qui vient plonger des familles des victimes dans la dépression, la CRDH demande au gouvernement congolais de déployer toutes les énergies possibles pour venir à bout de ces insurgés, à travers entre autre la coalition FARDC-UPDF.

Depuis le début de la semaine, des bottes des rebelles ougandais ADF sont signalées à l’Est tout comme à l’Ouest de la commune d’Oïcha.

JC Mbafumoja, à Beni

 

Lire aussi

Les plus populaires