Élections 2023 : La CENI acquiert 28 bateaux pour le déploiement des matériels et le déplacement des agents dans le Congo profond

 

En prévision de l’opération de déploiement des matériels devant servir aux élections du 20 décembre 2023 et le déplacement des agents, la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) s’est dotée de vingt-huit (28) bateaux dont neuf (9) de grand format de type Catamaran et dix-neuf (19) Walhy présentés comme solides et fiables.

C’est le président de la Centrale électorale, Dénis Kadima qui a révélé cette information lors du lancement de la formation du personnel navigant à Majestic River à la Gombe, ce mercredi 25 octobre 2023.

« Les préparatifs de la tenue des scrutins du 20 décembre 2023 se poursuivent. L’acheminement du matériel et les mouvements du personnel de la CENI occupent en grande partie les opérations logistiques en cours. La configuration géographique de la RDC, notre pays, nous impose à recourir à plusieurs types de moyen de transport notamment l’usage de bateaux ou encore d’embarcations. Dans certains cas, il n’est possible de joindre les différents villages ou bourgades que par voie fluviale, empruntant parfois des rivières, voire des cours d’eau. C’est pourquoi la CENI a acquis 28 bateaux pour faciliter et améliorer le convoi du matériel électoral et de ses agents », a-t-il indiqué.

Lire aussi  Nord-Kivu : Le PPRD menace de "ravir les postes politiques dans les institutions" à ses cadres qui vont adhérer à l'union sacrée

À cette occasion, le numéro 1 de la centrale électorale est revenu sur sa détermination à organiser les élections du 20 décembre 2023.

« Je tiens à rappeler que la CENI s’applique à respecter son calendrier. Quelques retards sont constatés, certes, dans l’exécution de quelques opérations prévues dans ce cadre, mais ne sont pas de nature à remettre en cause la date du 20 décembre 2023 », a-t-il précisé.

En prévision des scrutins combinés du 20 décembre 2023, la CENI devra acheminer le matériel à partir de quatre (4) hubs principaux jusqu’à deux cent cinquante-cinq (255) sites de formation pour approvisionner plus de soixante-quinze mille (75.000) bureaux de vote, dans le respect des prescrits du calendrier électoral. C’est ce qui justifie l’acquisition de ces bateaux « qui viennent apporter une valeur ajoutée à la Centrale électorale dans sa capacité de déploiement sur le terrain ».

À ce jour, cette institution d’appui à la démocratie a lancé de grandes manœuvres logistiques pour le déploiement de différents matériels. C’est dans ce cadre qu’elle possède dans son patrimoine du matériel roulant et flottant qui lui facilitent l’opération de distribution du matériel électoral vers ses cent soixante-dix-neuf (179) antennes et deux cent cinquante-cinq (255) sites de formation.

Lire aussi  Nicolas Kazadi à propos des émoluments des députés (21.000$) : "Ce qui n'est pas faux, c'est que les institutions coûtent chères"

José Muyaya

Lire aussi

Les plus populaires