Contentieux de candidatures à la présidentielle de 2023 : « Je n’avais pas de preuves que Moïse Katumbi était italien » (Alexis Thambwe Mwamba)

 

La Cour Constitutionnelle se penche déjà sur le contentieux de candidatures pour la présidentielle de décembre prochain. Parmi les candidats attaqués figure l’opposant Moïse Katumbi qu’on reproche de détenir une nationalité étrangère. Mais l’ancien Ministre de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba qui, hier parlait de la nationalité italienne de ce dernier, affirme qu’il n’y a aucune preuve qui atteste que ce candidat à la présidentielle n’est pas congolais.

Pour Alexis Thambwe Mwamba, c’est une page tournée et le leader d’Ensemble pour la République a le droit de se présenter à la prochaine élection pour la magistrature suprême.

« Je voudrais renoncer l’hypocrisie nationale sur cette question de la nationalité congolaise. Je n’avais pas de preuves que Moïse Katumbi était italien, j’ai eu des dénonciations. Par la suite, Moïse Katumbi a pris un avocat célèbre, Dupont Moretti, Ministre français de la Justice qui a fait parvenir le document disant que la commune de résidence ne lui reconnaissait pas la nationalité italienne. Pour moi, c’est une page tournée. C’est absolument une distraction de soulever cette question, on est dans un faux débat… Il ne faut pas embraser le pays en si rien », a-t-il déclaré.

Lire aussi  Kasaï-Central : André Mbata mobilise pour l'arrivée de Félix Tshisekedi à Kananga ce jeudi

Et de poursuivre : « (…) Les personnes qui peuvent se présenter, j’en ai fait un problème à un moment donné en tant que Ministre de la Justice, mais aujourd’hui je considère que ça serait totalement immoral d’opposer à Moïse Katumbi le fait qu’on ait dit à un moment donné qu’il avait notre nationalité. Pour moi, il faut laisser Moïse Katumbi se présenter ».

Il sied de signaler que la Haute Cour siégeant en matière de contentieux de candidatures à la présidentielle, appellera à son audience publique ce vendredi 27 octobre 2023, les affaires Junior Tshivuadi contre Moïse Katumbi, Seth Kikuni contre Félix Tshisekedi, Noël Tshiani contre Moïse Katumbi et autres.

Cink Inkonge

Lire aussi

Les plus populaires