RDC : Le CSAC promet de sanctionner tout média qui sert de canal de diffusion des « propos obscènes et injurieux »

 

Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) a, dans un communiqué signé par son rapporteur le 1er novembre, exhorté les responsables des programmes à veiller au respect des règles de la profession dans leurs contenus médiatiques.

En effet, une émission a diffusé, il y a peu, un contenu dans lequel on pouvait voir une bagarre qui a éclaté entre une journaliste reçue comme invité et une musicienne venue interrompre ledit magazine, accompagnée des insultes. C’était la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

« Le bureau du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) en sigle, après examen du rapport circonstanciel (…) relatif à l’émission Rezo 100 fil diffusée dans les médias traditionnels, en ligne et sociaux, rappelle à la bonne attention de tous les directeurs des programmes que les plateaux de télévision ne doivent servir de canaux de diffusion des propos obscènes et ou injurieux », peut-on lire dans ce communiqué.


Et d’ajouter : « Le Conseil fustige le comportement de certains professionnels des médias en quête de buzz, qui violent les règles d’éthique et de déontologie, et rappelle que toute récidive ou prestation défiant son autorité ne sera dorénavant toléré, avant, pendant, et après la campagne électorale ».

Lire aussi  Kongo Central : Faible mobilisation lors de la marche anti-Malonda à Matadi

De ce fait, le CSAC prévient les médias et tous les autres moyens de communication de masse en RDC que son centre de monitoring reste en éveil pour constater tout dérapage.

Frank Kalonji

Lire aussi

Les plus populaires