Beni : Confondu à un rebelle, un militaire FARDC lapidé par la population à Mangina

 

Des coups de balles ont été audibles l’avant-midi de ce dimance 17 novembre 2023 dans la commune de Mangina, territoire de Beni (Nord-Kivu). D’après les sources sur place, tout est parti de la mort d’un militaire FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) qui a été lynché par la population après être confondu à un combattant ADF (Forces Démocratiques Alliées).

Cette situation a plongé les citoyens de Mangina dans une psychose et débandade totale, redoutant une incursion de l’ennemi dans la municipalité.

Se prononçant sur ce sujet, le porte-parole des FARDC dans le grand Nord, le capitaine Anthony Mualushayi Mbombo indique que cette situation serait consécutive au discours tenu par un politicien la veille lors de sa campagne électorale.


‹‹ Ce dernier aurait accusé l’armée d’entretenir l’insécurité dans la région ››, précise cette bouche autorisée des FARDC tout en condamnant ces propos qu’il qualifie de « populisme ».

Lire aussi  RDC : Le Gouvernement envisage "une nouvelle évaluation exhaustive" de l'État de siège

Les habitants de Mangine vivent ces derniers jours avec la peur au ventre, suite à l’attaque des ADF, la nuit du jeudi au vendredi dernier, à Basisale sur l’axe Mangina-Mantumbi, où onze (11) civils avaient été tués par l’ennemi.

JC Mbafumoja, à Beni

 

Lire aussi

Les plus populaires