Beni : 6 personnes dont un chef de localité massacrées par les djihadistes près d’Oïcha

 

Le sang a encore arrosé le sol du territoire de Beni ce vendredi 21 décembre 2023. Les rebelles ougandais ADF (Forces Démocratiques Alliées) ont, pour la énième fois, signé deux (2) attaques successives contre les paisibles citoyens au village Kokola, sur le tronçon routier Oïcha-Eringeti, territoire de Beni au Nord-Kivu.

Le fait remonte de l’avant et l’après-midi de ce vendredi. À Kokola, où la première attaque s’est produite, ces rebelles ont ôté la vie à quatre (4) civils avant de tendre l’embuscade à deux (2) autres personnes dont le chef de la localité Opira.

En dehors des morts, les rebelles ougandais ADF ont également incendié une (1) moto. L’information est confirmée par Rachid Zawadi, président de la société civile forces vives d’Eringeti. Selon lui, l’ennemi a profité de sa traversée de l’Est vers l’Ouest pour commettre ces affres fouillant le feu des forces coalisées FARDC-UPDF.

Lire aussi  Kinshasa : 1237 Kuluna présentés à Peter Kazadi

‹‹ (…) À Kokola, nous avons perdu quatre (4) compatriotes dont trois (3) mamans et un (1) homme. Tout à l’heure ici encore, nous venons de perdre notre chef de localité avec son frère dans une embuscade causée par les ADF. Au total, depuis le matin, nous venons de perdre au moins six (6) personnes (…) ››, a-t-il révélé au média en ligne non-aligné.

Parmi les personnes tuées figurent certains habitants de la commune d’Oïcha. C’est un déplacement massif de la population qui s’observe dans la région, pour les milieux supposés sécurisés.

Cette attaque intervient après celle de la commune rurale d’Eringeti ayant ciblé un centre de vote. Là, quatre (4) ADF ont été neutralisés au côté de deux (2) civils.

JC Mbafumoja, à Beni

 

Lire aussi

Les plus populaires